Playground Duperré Pigalle

Playground Duperré Pigalle

Si vous n’avez pas vu passé la news, la semaine dernière, le playground Duperré a fait peau neuve. Il s’agit d’un terrain de basket coincé entre deux immeubles et qui a la particularité d’être peint des murs jusqu’au sol. Avant, c’était des couleurs vives : du rouge, du jaune et du bleu. Maintenant, le terrain s’est revêtu d’un joli camaïeu de bleu, de rose et de violet avec une pointe d’orange.

Quand j’ai su ça, mon sang n’a fait qu’un tour et mon coeur a fait boum boum ! Si les murs colorés et moi sont une passion récente, le basket c’est toute ma jeunesse, mon adolescence et bien plus encore… Et oui, avant de me mettre au running, je fais du basket pendant près de 15 ans. De mes 8 à mes 22 ans, je jouais 2 à 3 fois par semaine entre les entraînements et les matchs. C’était vraiment un sport qui me plaisait à fond. J’aimais tellement la finesse et l’intensité du jeu… Et par dessus tout, l’esprit d’équipe !

Avec mon 1m54, je n’étais pas préposée aux rebonds ni aux dunks ! J’étais la petite qui court partout, qui revient toujours en contre attaque, qui n’est jamais fatiguée et qui mène le jeu pour le bien de sa team. Je dois avouer que cela me manque beaucoup mais j’ai trouvé qu’il était vraiment difficile de continuer un sport collectif à l’âge adulte. Quitter mon club d’enfance, mon coach et mes co-équipières de choc avec qui j’ai partagé des centaines de matchs et de moments intenses, c’est assez dur sentimentalement parlant. Par chance, je suis toujours bien re-tombée. Après le lycée, j’ai joué en équipe universitaire à Bordeaux pendant 3 ans avec des co-équipières géniales qui sont devenues des fidèles amies. Et puis pendant mon master à Poitiers, j’ai rejoint un club accueillant pour m’entrainer mais je n’avais pas pris de licence pour jouer faute de temps. Si j’ai arrêté le basket, vous l’aurez compris, c’est que ce sport ne correspond plus à mon mode de vie actuel avec mes vadrouilles et mes horaires aléatoires… Mais j’aimerais beaucoup avoir l’occasion d’y rejouer cet été pour le fun ! Pas de doute, je sais que j’ai toujours le cardio pour gambader sur le terrain et puis dribbler, c’est comme faire du vélo, ça ne s’oublie pas. Par contre l’adresse, ça se travailler énormément ! Je risque d’être une catastrophe pour shooter et enchaîner les air-balls hahah !

En tout cas, ce qui est certain c’est que j’aurai vraiment adoré pouvoir taper la balle sur un terrain qui a autant de gueule quelques années auparavant… Ce petit shooting m’aura rappelé de bons souvenirs !

Et pour finir avec une douce note, mon short et mon top sont actuellement soldés mais il ne reste que peu de stocks donc si ils vous plaisent, foncez !

À très vite !
xx Chloé

Terrain basket duperré
Top épaules dénudées Deby Debo (soldé à -30%) ◆ Short en jean Monoprix x Albertine (soldé à -20%)  Sac Cherry Paris ◆ Vans Old Skool  Montre Kapten Son  Bracelet Agatha Paris
short jean albertine

lunettes soleil rayban
bracelet 3 rangs chaîne Agatha Paris
blogueuse sport basket
Montre Kapten Son Peach
Short jean Albertine Monoprix
Top blanc dentelle épaule dénudé Deby Debo
Blogueuse m
ode Paris shooting playground Duperré
Playground Duperré

Top épaules dénudées Deby Debo (soldé à -30%) ◆ Short en jean Monoprix x Albertine (soldé à -20%)  Sac Cherry Paris ◆ Vans Old Skool  Montre Kapten Son  Bracelet Agatha Paris