Social icons

La course Marseille Cassis

Course Marseille Cassis
Le weekend dernier, j'étais à Marseille pour un weekend sportif ! Au programme, une course à pied officielle, et pas des moindres, puisqu'il s'agissait de la mythique Marseille Cassis. Le point de départ est donné au grandiose stade vélodrome de Marseille et la ligne d'arrivée se franchit sur le mignon petit port de Cassis. Mais pour y arriver, il faut d'abord parcourir 20 KM et passer le col de la Gineste (350m de dénivelé).

La distance ne me faisait pas peur, le dénivelé non plus. Quelques semaines avant, j'avais couru à deux reprises une vingtaine de kilomètres (ici et ) et je savais déjà ce que représentait l'effort du dénivelé. Comme j'ai le syndrome de la vadrouille, j'en profite pour varier les terrains : le trail dans le Jura, les coteaux près de Pau et les running vallonnés en Dordogne.

J'ai eu la chance d'être invitée par Invisalign, le spécialiste de l'orthodontie pour adultes qui était partenaire de l'événement. Invisalign a déjà redonné le sourire à des millions de personne dans le monde grâce à leurs traitements. D'ailleurs, la jolie Floriane le fait actuellement, n'hésitez pas à suivre son évolution en vidéo. Si mon sourire est tel qu'il est actuellement, c'est parce que adolescente, j'ai subit près de 5 ans de traitements orthodontiques. Oui, j'ai goûté aux joies de l'appareil qui s'attache derrière la nuque et aux bagues en ferraille ! Et finalement, c'était une chance car aujourd'hui, j'ai toujours le sourire, même quand je cours... 

Et c'est comme ça que mon #HappyRunningCrew chéri est né ! Pour cette course, la devise  était "Courir / Sourire". Avec la team Invisalign composée de Ben et Lionel de Jolie Foulée et de Mathieu de French Fuel, nous avons couru avec ce slogan au dos. Et je peux vous dire que je l'ai vraiment bien représenté.

La preuve en image avec ce méga smile immortalisé en pleine descente (le double tchuss et la couette au vent, c'est cadeau). Oui, j'ai une drôle de tête et absolument no make up, mais elle montre très bien mon état d'esprit pendant cette course.
Blog sport running

Mon compte rendu de la course Marseille Cassis :


9h30 : Je rejoints le sas des partenaires, juste après le sas élite avec les athlètes et avant des milliers de coureurs. Je suis dans les starting block !

10h : PAN ! Coup de feu de cette 35° édition Marseille Cassis ! Je pars à très bon rythme à tel point que j'arrive en moins de 15 minutes au 3° KM. Je me fais énormément doubler, et je sens que cela sera comme ça pendant toute la course.

10h15 : Tout doux. Je suis partie pour 20KM et une montée m'attend, je décide de me préserver, stratégie oblige ! Je passe le cap des 5KM en 25 minutes, prête pour affronter le col de la Gineste.

10h30 : C'est parti pour l'ascension ! 350m de dénivelé annoncé, ça veut tout et rien dire. Est ce que ça va grimper fort d'un coup ? Serais-ce progressif ? Devrais-je marcher ? Bonne surprise ici avec le col de la Gineste : oui, ça grimpe, mais c'est très progressif. J'ai donc couru facilement tout du long, bien qu'en adoptant un rythme moins soutenu. La montée, c'est super challengeant mentalement et je ressens beaucoup plus de choses : les cuisses tirent, les pas sont plus précis, presque sur la pointe des pieds et le souffle qui se régule. Cet effort, je le connais, et je dirais même plus que je l'adore. Parce qu'après les amis, après, la descente m'attend toujours à bras ouverts.

10h40 : Je passe le panneau qui indique la sortie de la ville, je crie "Bye bye Marseille" !

11h04 : 10KM, le plus difficile est derrière moi ! Dans ma petite tête, j'avais imaginé arriver à cette étape en un peu moins d'une heure pour finir le 20KM en 2h. 4 minutes de plus au compteur mais qu'à cela ne tienne, je ne suis pas pressée, il fait beau, il fait chaud, la vue est magnifique, je me sens bien, je n'ai aucune douleur et surtout, ça descend !

11h05 : Je passe en mode fusée (ou presque). J'ai l'impression d'être la soeur cachée de Flash ! C'est comme une évidence, mes jambes déroulent et je me sens portée par la pente. Mais attention, je reste très vigilante en faisant bien attention à ma posture et où je pose mon pied.

11h32 : 15KM, tout va pour le mieux ! J'ai affronté les quelques montées qui n'étaient pas indiquées dans le parcours de la course (qui montre uniquement de la descente à partir du 10°KM...).

11h40 : Encore une grosse descente. Youpi ! Quand tout à coup c'est le drame, j'ai un point de côté aigu qui me stop net dans mon élan. Je me mets sur le bord de la route pour faire quelques respirations hautes. Je suis déçue de m'arrêter mais je sais que sans cela, je ne pourrais pas continuer sereinement.

11h42 : Coup de mou mais je repars en serrant très fort un gros cailloux dans la main droite. Je grimace pendant quelques centaines de mètres, puis j'aperçois le ravitaillement du 17° KM. J'avais seulement bu quelques gorgées d'eau au 10° et 13°KM, mais je n'avais encore rien avalé. Là, je sais qu'il me faut quelque chose pour pouvoir repartir de plus belle. Alors je prends le temps de ralentir pour boire et manger quelques morceaux de banane. Et ça me redonne la banane.

11h45 : Adieu point de côté. J'ai retrouvé toute mon énergie et j'ai l'impression de prendre un tout nouveau départ. Je ne suis qu'à 3KM de l'arrivée, et chouette, ça descend encore ! Je suis joie et bonheur. Je cours comme une petite folle.

11h50 : Une dernière montée ? Cool ! Un dernier petit défi avant l'arrivée. La foule est au rendez-vous dans le village de Cassis, je suis portée par les encouragements et j'ai hâte d'arriver sur le port.

11h54 : 19KM ! Je pète la forme ! Je me rends compte que je peux finir en moins de 2h et ça me booste encore plus.

11h56 : Arrivée sur le port de Cassis. Olala c'est joli ! Mais que vois-je ? Un panneau indiquant l'arrivée à 250m. Je mets les bouchées doubles pour "sprinter" sur la dernière ligne droite. 

11h59 : 20KM ! Je franchis la ligne en agitant les bras en l'air.

Marseille Cassis 2014
Pour résumer, cette course, c'était que du bonheur ! Le parcours est incroyable et on n'a pas le temps de s'ennuyer entre le dénivelé et le joli paysage. La vue sur Marseille lorsque l'on quitte la ville est magnifique et celle sur le port de Cassis aussi. Nous avons eu la chance d'avoir une météo parfaite pour cette 35° édition : ensoleillée mais pas trop chaud. J'ai adoré l'ambiance festive avec les nombreuses fanfares présentes tout au long du parcours. Parfait pour donner du pep's !

Quant à moi, c'est la première fois que je passe sous la barre des 2h pour un 20KM. Et quel 20KM ! Je suis vraiment très heureuse de mon temps : 1h 58 minutes et 50 seconde. Vous savez, je cours pour le plaisir et non pour la performance. Mais je suis tout de même contente de progresser. Ce sont des petites victoires personnelles qui font du bien ! 

Alors oui, j'aurai pu faire mieux et j'ai perdu quelques minutes lorsque j'ai eu ce coquin de point de côté, mais après tout, on peut toujours faire mieux et heureusement sinon il n'y aurait plus de défis ! Je ne suis pas du genre à me faire violence pendant la course à pied. Je reste toujours dans ma zone de confort et très à l'écoute de mon corps pendant l'effort. L'important pour moi n'est pas le chrono, mais de me faire plaisir : 100% HAPPY RUNNING CREW ! Alors quand les deux vont de pair comme pour cette course, c'est double tchuss. Ouais, je suis plutôt fière de mon diplôme ! 

Bref, Marseille Cassis, c'était 20KM de fun.

Bon dimanche, 
xx Chloé

13 commentaires

  1. Très jolies photos et très cool récit Miss!
    XO
    Jeanne
    http://fashionmusingsdiary.com

    RépondreSupprimer
  2. Une photo avec un grand sourire.. et même pas un pied qui touche le sol. Tu volais quoi ;)

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations. Je ne sais pas si j'arriverais à faire 20 km un jour. Tu es trop forte et tout ça avec le sourire ;)
    Biz
    Adeline

    RépondreSupprimer
  4. bravo Chloé ! :)

    effectivement, la course avait l'air très sympa..!

    bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme2/11/14

    Franchement chapeau ma jolie petite Chloé ! Moi qui suis originaire du Sud je n'ai jamais pensé faire cette course...mais je vais y remédier dès l'année prochaine! (Et avec le chéri !). Comment avez vous fait pour retourner sur Marseille ensuite?
    Bisous bisous!
    Elise (allias Twinnao)

    RépondreSupprimer
  6. Coucou,

    Jolis photos ! :D

    Sarah, http://sarahmodeee.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  7. J'attendais avec impatience ton compte rendu de cette mythique course ! Moins de 2h avec du dénivelé, tu peux être fière de toi ! Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Félicitation. Cette course n'est pas des plus faciles. Respect!

    RépondreSupprimer
  9. Vraiment bravo ma belle Chloé c'est extra ce que tu as fait !!! Je débute dans la course et j'aimerais plus tard atteindre ton niveau..
    J'ai une question un peu débile et assez perso concernant les hauts / soutien-gorge de sport !
    Car j'ai du mal avec les miens, j'en ai un qui sert et l'autre non..Bref ils me font mal quand je cours. J'ai même essayer de prendre une taille differente. Il faut qu'il soit comment le parfait soutif de sport ? Faut qu'il y est un "peu de jeu" ou pas ? Tu as une marque favorite. Merci et désolée pour cette question..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton petit mot et rassure toi, il n'y a JAMAIS de questions débiles ! Je suis comme toi, très tatillonne concernant le choix de brassières. Surtout que j'ai un petit buste alors des fois la brassière tombe souvent sur mes cotes ! Je tourne avec seulement 2 brassières 100% fiables actuellement : une vieille comme le monde que ma tante m'avait offerte (aucune idée de la marque) et une autre Nike de cet été. L'avantage avec Nike, c'est qu'ils ont un guide pour trouver ta taille exacte (en plus d'avoir un choix de produits mignons comme tout). Voici le lien vers leur site : https://www.nike.com/cdp/nikepro360fit/fr/fr_fr/#/

      Des bisese et keep running ma jolie !

      Supprimer
  10. Merci beaucoup Chloé !! Je vais aller regarder ca de plus près !!

    RépondreSupprimer