Travailler en free-lance

Travailler en Free-lance à domicile
Advertisement
Rappelez-vous, en janvier dernier je vous parlais de mon parcours scolaire. Si les études sont belles et bien terminées, je suis toujours aussi emballée par mes rentrées. Le mois de septembre est toujours une période décisive et excitante avec mon travail en free-lance, peut-être même plus que lorsque j’étais étudiante.

J’ai créé mon auto-entreprise en 2012. Au départ, c’était une activité secondaire en parallèle de mes études. Après une année en tant qu’étudiant-entrepreneur en master 2, j’ai pu me lancer sereinement à temps plein en septembre 2015. C’est donc ma deuxième rentrée en free-lance ! Et après une année surchargée, je sais exactement ce que je veux et ne veux pas reproduire pour l’année 2016/2017.

Il est bien connu que le travail en free-lance possède son lot d’avantages ! Ce que j’apprécie le plus c’est de me sentir libre d’aménager mes horaires et mon emploi du temps comme bon me semble. Si j’ai envie de travailler tôt le matin ou tard le soir, c’est moi seule que ça regarde ! Idem pour prendre des vacances. C’est clairement l’aspect le plus cool quand on travaille à domicile, avec bien sûr, la possibilité de s’accorder une matinée à travailler en pyjama sous la couette !

Le revers de la médaille, c’est que si tu es passionnée, que tu aimes ce que tu fais et que tu es perfectionniste, cumuler 75 heures de boulot par semaine ne te fais pas peur. C’est clairement mon cas et travailler dans le web n’arrange pas les choses car comme vous le savez, Internet ne dort jamais ! J’ai vraiment du mal à lever le nez quand je suis prise par le travail. J’espère vraiment réussir à mieux cadrer mes journées pour être plus efficace et éviter les journées de 9h-21h30 avec une pause déjeuner devant l’ordi… C’est un rythme qui n’est clairement pas recommandable et j’avoue que l’an dernier, franchement, je me suis un peu oubliée. Non seulement je ne voyais plus mes potes pour un afterwork mojito ou un dîner au resto mais en plus, je n’allais plus courir autant…

Pourtant, si vous avez lu mes articles running, vous me connaissez : j’ai besoin de me défouler !!! C’est carrément vital à mon bien-être et encore plus avec une activité sédentaire comme la mienne en travaillant à domicile. Clairement, ma dépense énergétique au quotidien est à ras les pâquerettes. Les jours où je ne cours pas, où je n’ai pas de rendez-vous professionnel à droite à gauche et où je ne suis pas en déplacement, je les passe dans mon appartement. Je n’ai pas à me déplacer pour aller au travail, pour prendre ma pause déjeuner, etc…

Bref, mon nombre de pas dans la journée avoisine les 12 ou 13 ! Et c’est exactement pour cela que j’ai accepté de tester TomTom Touch ! Pour vous présenter un peu la bête, il s’agit d’un bracelet d’activité qui mesure le nombre de pas, les calories brûlées, le temps de sommeil et la fréquence cardiaque. Mais ce qui fait la particularité de ce bracelet, c’est qu’il analyse aussi la composition corporelle en calculant le pourcentage de masse grasse et musculaire. Grâce à ce bracelet, je vais pouvoir prendre conscience de mon activité journalière. J’espère que ça me fera l’électrochoc dont j’ai besoin pour me bouger plus au quotidien. Et par là, je ne veux pas seulement dire aller faire du sport mais aussi retrouver la vie sociale que j’avais avant cette année de free-lance. Aller au ciné en amoureux, dîner ou boire un verre entre amis après une bonne journée de travail… Des petites choses simples que j’ai mises de côté l’an dernier et qui pourtant, participent à un équilibre aussi bien pour le corps que pour l’esprit.

Alors c’est parti, ce mois-ci, je vais analyser mes journées, mon nombre de pas et ma dépense énergétique grâce au TomTom Touch. Je pense que la comparaison va être assez parlante entre des journées de travail à domicile VS des journées running et sorties ! Rassurez-vous, ce n’est pas cela qui va m’empêcher de dévorer de bons cupcakes. Je tiens à vous montrer qu’un bracelet fitness n’est pas uniquement un gadget pour les « fit girls » mais peut être un allier pour les bonnes vivantes comme moi !

Rendez-vous le mois prochain pour un petit bilan d’utilisation.

À très vite,
xx Chloé

Article en collaboration avec TomTom Sports
cupcakes bordeaux
tomtom touch
Cupcakes sophisticakes
Bracelet fitness tomtom touch

EnregistrerEnregistrer