Assistant Français en Angleterre

20/11/2012

 (source de l'image)


ENFIN, je vous parle de mon expérience en temps qu'assistante de français au Royaume-Unis. Et oui, j'ai pris mon temps avant de rédiger cet article puisqu'il me semblait essentiel d'avoir assez de recul afin de vous donner un maximum de conseils et de détails sur ce job...


  • COMMENT POSTULER :

Les dossiers sont actuellement disponibles auprès de votre université. Pour info, les critères afin d'être éligible sont : avoir minimum un bac +2 et être inscrit à la fac l'année de votre demande. Vous pouvez postuler dans un grand nombre de pays d'Europe. Pour ma part, je souhaitais vivre dans un pays anglophone. Je n'ai pu postuler qu'en Angleterre car l'Australie, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande n'étaient accessibles que pour les étudiants en LLCE Anglais (je trouve cela des plus stupide mais, passons!).

Vous avez jusqu'à janvier ou février selon le pays demandé pour déposer votre candidature à votre fac et prendre un rendez-vous avec un professeur de langue afin qu'il juge de votre niveau. L'année dernière, quand je suis rentrée de Bournemouth où j'effectuais un séjour linguistique (souvenez vous), je ne me voyais vraiment pas reprendre mon master aussitôt. J'ai ressenti le besoin de retourner vivre à l'étranger et ainsi, continuer à pratiquer l'anglais. Appelons ça une soif d'apprendre ! J'ai pu candidater in-extremis la dernière semaine de janvier. Mon entretien c'est passé on ne peut mieux car je rentrais tout juste d'Angleterre où je parlais anglais du lever au coucher. Comme l'enseignant nous juge sur l'expression orale, je n'ai eu aucun soucis à obtenir le niveau maximum C2. En fonction du niveau obtenu, vous êtes affecté dans des régions plus ou moins désirées. Grossomodo, si vous avez cartonné, vous avez de grandes chance d'aller dans votre premier vœux (on vous demande de classer 3 choix de régions dans votre dossier).

Les dossiers sont à remettre impérativement au bureau affecté de votre université qui se charge de l'envoyer à l'organisme : le CIEP et vous trouverez toutes les informations complémentaires par ici.

Une fois que les dés sont jetés, il n'y a plus qu'à patienter. Courant mai, on vous informe si vous êtes sur la liste principale ou secondaire. Ce n'est pas avant la mi-juillet que j'ai su dans quelle école j'allais enseigner, et donc, où j'allais vivre. J'ai rencontré des FLA (Foreign Language Assistants) qui ont étaient acceptés pour le programme juste deux semaines avant le début des cours !!!! Donc même la liste secondaire à ses chances. Dans mon cas, j'ai été affecté dans mon premier choix de région (comprenant Oxforshire, Bedfordshire et Cambridgeshire) à Bedford.


  • LA PAPERASSE :

Ce paragraphe s'applique uniquement à l'Angleterre et ne sera peut être pas d'actualité dans les années à venir !

Tout d'abord, on vous demande d'apporter votre extrait de casier judiciaire ainsi qu'un certificat médical attestant que vous êtes apte à enseigner. Si vous avez un passeport, c'est mieux. En effet, les Anglais n'ont pas de carte d'identité à proprement dit, donc le passeport est le document « officiel » pour toute la paperasse. Perso, je n'en ai pas mais je ne suis pas un bon exemple ! Il est vrai que j'ai eu plus de difficultés à tout régler que mon homologue espagnol qui lui avait son passeport. Je vous conseil aussi d'apporter une copie de votre extrait de naissance.

En Angleterre, les FLA sont considérés comme des étudiants aux yeux de certains organismes dont celui qui exonère de la taxe d'habitation et des impôts. Ceci dit, notez que les revenus du job seront à déclarer en France. Mon école m'a beaucoup aidé dans ces démarches. Grossomodo, pour obtenir l’exonération, il suffit de remplir un formulaire en joignant une attestation de votre école disant que vous êtes bien FLA.

Pour être payé, il vous faut ouvrir un compte dans une banque anglaise afin que votre employeur puisse vous faire les virements (you don't say). Un rendez-vous à la banque est l'une des choses à faire au plus vite. Vous aurez besoin d'une lettre de votre école disant que vous travaillez bien pour eux. Personnellement, j'ai choisi la banque Lloyds qui est gratuite pour l'ouverture du compte ainsi que pour toutes les opérations bancaires.

Afin de pouvoir travailler avec les élèves en toute légalité, vous avez besoin de l'équivalence anglaise de votre casier judiciaire. Ce document s'appelle le CRB check. Pour l'obtenir, j'ai du remplir un formulaire avec la plus grande assiduité (j'insiste puisque le mien a été refusé car je n'avais pas mentionné depuis quand je vivais dans la maison de ma mère... euh... toujours???!), qui m'a été fournis par mon école.


  • LE LOGEMENT :

Tout dépend de la ville dans laquelle vous serez affectés mais aussi de vos envies. Pour ma part, il était hors de question de vivre à Londres puisque je n'aime pas les capitales au quotidien, je préfère en tirer que le meilleur, comme mon petit week-end de parfaite petite touriste ! Mais ça, c'est mon point de vue bien sur...

Pour moi, c'est donc Bedford. L'année dernière, je vivais chez une famille anglaise et cette expérience était des plus enrichissante, autant d'un point de vue culturel que pour l'apprentissage de la langue en elle même. Cette année, je voulais vivre en collocation pour être plus indépendante.

Comme je suis quelqu'un de complètement peace, je ne me suis absolument pas affolée pour ma future location pendant les vacances d'été. Votre professeur référant, celui qui établi le premier contact entre vous et l'école et qui vous guidera toute l'année, n'est pas obligé de vous trouver un logement. Ils prennent les choses plus ou moins à cœur, rien n'est obligatoire pour eux, donc c'est au petit bonheur la chance. Moi, j'ai eu de la chance ! Mon prof référant m'a accueilli chez elle avec mon collègue espagnol pendant quelques jours le temps que l'on trouve notre logement. Et pour couronner le tout, j'ai trouvé, sur place, un appartement en moins de 3 jours ouvrés. Qui dit mieux ?!

J'ai pu comparer l'expérience du logement avec d'autres FLA et il y a vraiment eu tous les cas : certains ont du passer par la case hôtel le temps de trouver un appartement, d'autres sont restés vivre bien plus longtemps (plus d'un mois) chez leur prof référant et moyennant finance, et enfin, d'autres avaient trouvé un appart pendant l'été...


  • LES DEPENSES / LE SALAIRE :

Attention au premier mois ! Je suis arrivée en Angleterre fin septembre, mais je n'ai été payé pour le mois d'octobre que fin octobre. C'est parfaitement normal vous me direz. Mais ceci étant mis en avant, il faut aussi prendre en compte que le premier mois et celui de l'installation, du nouvel appartement (premier loyer + caution éventuelleent), des abonnements à la carte de réduction du train, au club de gym, au pub du coin ainsi qu'à l'achat de meubles, appareils ménagers et déco manquantes pour la maison ainsi que du premier plein de courses (celui où l'on a besoin de tout, de la farine au dentifrice en passant par du canard WC!)... Parce que quand on part en avion, c'est avec en tout et pour tout 20KG (c'est pourquoi vous avez souvent des impressions de "déjà vu" ici) ! J'ai visité quelques appartements censés être « meublés » où l'on avait paradoxalement besoin de se dégoter un lit (meublé mes fesses oui) ! Pour ma part, nous avons du investir dans des petits trucs en commun pour la cuisine notamment et pour nos déco de chambres sans oublier le duvet, les coussins et le linge de lit.

Vous voyez où je veux en venir ? Le premier mois c'est vraiment un sacré budget en lui même. L'organisme du CIEP conseille de partir avec environ 1000€ de côté. Je pense que c'est grossomodo ce qu'il faut. J'ai encore eu de la chance là dessus car je n'ai pas payé de frais d'agence ni de caution et l'appartement n'a pas demandé trop d'achats.

Côté salaire, nous gagnons 845£ par mois ce qui est largement suffisant, à mon sens, pour vivre à Bedford. Je dirai que la vie est bien plus cher en Angleterre pour ce qui est du logement et des transports en commun. Pour vous donner une petite idée, mon loyer est de 300£ par mois (sans l'eau, et l'électricité) et je paie plus de 50£ par mois pour le bus puisque mon école n'est pas situé dans le centre ville. Grossomodo, la moitié de mon salaire y passe. Concernant le coût de la nourriture, je ne trouve pas de sensibles différences avec la France. Je fais mes courses à Liddle grâce au pouvoir de la mondialisation donc ce n'est pas du tout ruinant ! Et puis, entre les restaurants Indiens et les pubs qui font des offres, on peut manger à l’extérieur pour pas trop cher (comptez moins de 5£ pour un burger et une pinte par ex). Parlons-en du cours de la pinte, on peut aussi s’alcooliser à prix doux en connaissant un peu les bons plans !


  • LE JOB :

On y vient, la raison de tout cet article : le job d'assistant de français. Encore une fois, cela varie beaucoup suivant l'école dans laquelle on est affecté. Je confronte régulièrement mon expérience avec d'autres FLA et les exigences sont vraiment différentes d'une école à l'autre... Déjà, en Angleterre, il faut savoir que côté éducation, on ne lésine pas sur les moyens (au sens propre du terme). En effet, il y a beaucoup d'écoles privées et il y a un grand nombre d'étudiants en quatrième par ex paient 12.000£ l'année. Ayant déjà du mal avec tout le concept de l'éducation payante et des clivages que cela peut engendrer en France, je suis complètement outrée par ce système Anglais. Les frais d'inscription à l'université sont passés de 3.000£ à 9.000£ il y a 2 ans. Et je ne parle pas de l'université de grandes et réputées comme Cambridge ou d'Oxford, puisque n'importe quelle petite université a légalement le droit de demander 9.000£ à l'inscription. BREF c'est un autre sujet, passons, je pourrais en parler des heures...

Tout ça pour vous dire que d'une affectation à l'autre, le travail change beaucoup. Mes copines FLA qui sont en école de filles, privée bien sur, ont des élèves très bon en français, certains sont même quasi-bilingues, puisqu'ils ont payé pour leur éducation depuis leur plus tendre enfance, ont eu des profs de qualités, et surtout, séjourne à Paris dans l'appartement de papa à chaque vacances !

Pour ma part, thanks God, je suis dans une « state school », avec des élèves bruyants et naturels, avec une classe riche d'une grande diversité culturelle... qui parlent français comme des vaches espagnoles ! Les classes qui me sont affectées ressemblent beaucoup à celles que j’avais en mes années collèges et lycées : les cours de langues, on s'en fou ; on glousse pour le moindre petit truc et on flirt à la pause. Du coup, j'ai l'impression de comprendre mes élèves puisque je me revoit, il y a moins de dix ans, me demander ce que j'avais fait au bon dieu pour devoir apprendre par cœur ces p*tains de verbes irréguliers. D'ailleurs, l'une des premières questions qu'ils m'ont posé était : « En France, on vous fait apprendre une langue étrangère comme nous le français ? ». On ressent bien la punition ultime du cours de langue... Quand j'étais au collège et lycée, je n'ai jamais été attirée par les langues. Je suis toujours tombée sur de mauvais professeurs, et du coup, j'ai fait un bac S. Pourtant, aujourd'hui, j'en suis à mon deuxième séjour de vie à l'étranger et je m’émerveille quotidiennement par la culture et la langue. Avec l'expérience de FLA, je suis maintenant fermement convaincue que les langues sont très mal enseignées, chez nous comme ici en Angleterre. Comment un gamin de 15 ans peut décemment en venir à dire « Je n'aime pas l'Espagnol » ? Une langue, c'est un moyen d'expression, de communication, c'est beau, c'est différent... Quand on creuse un peu, ce gamin de 15 ans n'a rien contre l'espagnol, il n'aime pas la façon dont c'est enseigné. Je me rappelle quand j'étais en seconde et que je cherchais à traduire tel ou tel mot et que ma prof me répondait approximativement. Le fait est que la majorité des profs ne sont pas natifs de la langue du pays qu'il enseigne. Être bilingue, si l'on ne vit pas dans le pays depuis 10 ans ou que l'on n'a pas un de ses parents d'une autre nationalité, c'est pour moi du domaine de l'utopique. Alors quand j'ai assisté aux premiers cours de français donné par les profs anglais de mon école, j'ai été sur les fesses. Le cours est donné en anglais, on place quelques petites phrases de français histoire de, on bosse sur un bouquin ennuyeux … exactement comme dans mes souvenirs ! Les gamins accumulent des lacunes parce que, en middle school, ils ont eu des professeurs médiocres. Par exemple, si je fais une leçon sur l'heure, mes élèves vont comprendre le fait qu'on fait tout à l'envers et la manière de le dire en français. Cependant, certains d'entre eux ne savent pas compter jusqu'à 60, à peine jusqu'à 24, et sont donc incapables de me dire l'heure qu'il est. Du coup, j'essaie de leur expliquer ce que j'aurai aimé entendre lors de mes années collèges. Qu'apprendre une langue en classe est essentiel pour avoir des bases et être apte à communiquer dans un autre pays. Qu'ils ne doivent pas avoir peur de se tromper à l'oral car c'est en essayant que l'on apprend ses erreurs. Que je ne leur demande pas de parler avec un accent français car, youhoooouh, regardez, moi je vous parle en anglais avec mon accent Frenchy mais vous me comprenez quand même !! (gros traumatisme du prof d'espagnol qui me faisait répéter « pero » jusqu'à mort s'en suivre). Mon point de vue c'est qu'avoir un accent fait partie de qui on est. J'arrive à bien m'exprimer en anglais, je suis fluent, mais j'ai un accent français. Sans blague, je suis française ! Je ne vois pas d'intérêt à essayer de le perdre. Il y a tellement d'accents différents rien que dans le Royaume-Uni (alors pour la langue anglaise n'en parlons pas) que je n'en vois aucune utilité. Bref, je m'égare, encore...

Revenons à nos moutons car je m'égare encore... Le job de FLA est un contrat de 12h de travail par semaine. Je suis affectée dans 2 écoles. Ma première est une upper school, où je travaille avec des élèves entre 13 et 16 ans. Ma seconde est une lower school où je travaille avec des enfants de 8/9 ans mais seulement 2h par semaine. Du coup, le travail exigé est très différent ! Dans mon upper school, j'assiste littéralement les profs de français : je circule dans la salle, je prends des petits groupes à part pour parler de la thématique abordée, je lis à haute voix avec mon bel accent français de Française un texte pour la classe... En fait, les profs me voient comme une aide pour les élèves mais aussi pour eux. Ils me demandent confirmation d'un mot de vocabulaire, d'une traduction, d'une expression... J'aime beaucoup prendre des petits groupes à part pour avoir leur ressenti sur les leçons et les faire parler français. J'essaie toujours d'avoir de petites conversations avec eux et bien insister sur le fait qu'on venait de converser français ensemble. Du coup, c'est plutôt coolosse puisque je n'ai rien à préparer pour cette école, juste être présente et être française ! Cependant, dans ma lower school, on me demande de préparer des cours pour les enfants. Powerpoint, images rigolotes, chansons et jeux sont au rendez-vous. Les élèves ont 8/9 ans donc c'est un peu de la garderie mais j'essaie de leur transmettre le goût au français, il n'est jamais trop tôt ! Apprendre en s'amusant, youpi...

Je précise que je ne souhaite absolument pas devenir enseignante et je n'ai jamais désiré être prof. Pour moi, cette expérience est enrichissante car c'est mon plus long contrat professionnel (mon contrat dure du 1/10/12 au 31/05/13). C'était la solution la plus intéressante pour repartir vivre à l'étranger puisque je travaille peu et que j'ai un bon salaire. Mon cursus est dans la communication et les masters public dans cette branche proposent rarement de partir en Erasmus. Et comme entreprendre un stage, c'est bien, c'est beau, mais à l'étranger, c'est plus du domaine du bénévolat qu'autre chose, cette solution était de loin la plus intéressante. Du coup, je suis un peu un ovni par rapport aux autres FLA qui eux, désirent tous devenir prof de langues !


  • LE TEMPS LIBRE :

Je le répète mais on a que 12 HEURES DE COURS !!!!!! En gros, je suis en weekend une semaine sur deux le mercredi à 15h et l'autre le jeudi à 15h. Après, il y a les cours à préparer bien sur et mes homologues FLA ont bien plus de travail de préparation que moi. Mais grossomodo, on a vraiment beaucoup de temps libre. Par exemple, il est largement faisable de faire un autre job à temps partiel. Comme l'année dernière je bossais au McDo, j'avais envisager de reprendre ici mais comme mon blog me prends beaucoup de temps... et pourtant, ce n'est pas l'idée de sentir la frite qui manquait ! Sinon, il est aussi possible de valider une année universitaire en parallèle. EVIDEMMENT, mes masters de communication ne proposent pas la FAD (formation à distance) donc c'est dans le cul la balayette ! Ceci dit, je n'ai vraiment pas l'impression de perdre mon temps et encore une fois, cette année me sera des plus enrichissantes.

Personnellement, je fais beaucoup de sport donc je profite de la météo agréable de cet automne pour aller courir au moins tous les deux jours et je compte m'inscrire en salle de gym cet hiver. Mon blog me prend de plus en plus de temps, surtout avec la prise de photos puisque, vous le savez, c'est entre mon trépied et moi que ça se passe... Du coup, je profite de ce temps libre pour améliorer certains aspects de mon blog comme le nouveau design... et je vous prépare une autre surprise pour la fin de la semaine qui m'a, elle aussi, coûté de nombreuses heures de travail ! J'en profite également pour voyager autant que possible et découvrir les villes des alentours. Ainsi, je suis déjà allée passée une journée à Cambridge et un weekend à Londres. La proximité avec la capitale me permet d'y aller pour la journée pour moins de 17£ (prix de l'aller/retour et du métro) et 45 minutes de trajet, comme la semaine dernière pour l’événement In Love With Fashion. Début décembre, je m'envole pour un weekend à Dublin avec les collègues FLA. Bref, je veux en profiter au maximum pour voir le plus de choses possibles sur les terres du Royaume-Uni....



Voilàààààààààààààààààààààààà !

Excusez si c'était indigeste mais j'ai essayé d'aborder toutes les questions que vous avez pu me poser depuis que je suis en Angleterre. Si vous en avez d'autre, n'hésitez pas à m'en faire part et je ferai une mise à jour à cet article. J'espère avoir pu vous éclairer sur ce job et qui sait peut être vous avoir donné envie de poser une candidature ?! En tout cas, je ne peux que vous le recommander !

A demain pour du look,
xx Chloé

89 commentaires:

  1. OH UN ARTICLE SUPER A LIIIIIRE =)

    Merci de cet article Chloé, je réfléchis sérieusement à faire la même chose à la fin de ma licence l'an prochain. Je pense en parler à mes parents et mon copain très vite et tu m'éclaires beaucoup car je ne savais pas par où commencer ! C'est une expérience vraiment enrichissante j'ai l'impression, et moi qui veut devenir journaliste, ce serait parfait, je serais bilingue totalement :)

    En tout cas, merci encore d'avoir écrit cet article ! A bientôt j'espère, ça fait un bout de temps que tu ne m'as pas rendu visite sur le blog :( (je sais que tu es very busy ne t'en fais pas ;) )


    Bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’expérience est géniale ma Lucie je te souhaite d'avoir l'opportunité de partir aussi :)

      Supprimer
  2. Waouh, un pavé certes, mais des plus intéressant !
    Merci pour ta franchise, tu as vraiment tout dit...

    Ton explication m'aide beaucoup, je suis en plein choix pour ma 3ème année car parlant déjà Anglais je voudrais améliorer ma LV2 qui est l'Italien, sauf qu'il y a un programme de 3ème année en Ecosse qui m'intéresse, et du coup, partir en FLA en 4ème année en Italie serait juste parfait pour combiner le programme de mes rêves et le fait de partir en Italie ! Bref c'est tout une réflexion et ça fait un peu peur de décider de son avenir, mais tout comme toi, j'aime tellement voyager, découvrir de nouvelles cultures... que si je pouvais continuer mes études ad vitam aeternam dans un pays tous les ans me permettrais de ne pas avoir à choisir :p.

    Des bisous et bonne continuation,
    EnJoy Fashion <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout cela demande de la réflexion et bien sur, chaque cas est différent. Ceci dit, je trouve que c'est une belle alternative au programme Erasmus qui est souvent associé à "je suis partie vivre à l'étranger me bourrer la gueule" (à tord... ou pas!). Je suis ravie que l'article puisse t'aider en tout cas. Une année en Italie ça me semble être un bon programme ;)

      Supprimer
  3. Très instructif, ça donnerait presque envie de se lancer!

    RépondreSupprimer
  4. Salut Chloé !
    Merci beaucoup pour toutes ces informations, c'est vraiment intéressant et c'est une voie que je n'avais pas envisagée, mais qui me tente bien :). J'ai toujours voulu partir étudier/enseigner à l'étranger, mais malheureusement mon université et mon cursus ne permettent pas de partir en Erasmus dans un pays anglophone. Je t'avoue que j'attendais ton article avec impatience ! J'aimerai savoir,
    - est-ce que le fait d'être logé en famille est plus avantageux financièrement qu'habiter en appartement ou c'est grosso modo la même chose ?
    - est-ce que le fait d'avoir mis entre parenthèse tes études ça ne va pas freiner pour reprendre avec un master ?
    - et ultime question ^^ (c'est la dernière promis !) est-ce qu'il faut être vraiment très débrouillard pour s'en sortir ?

    Merci à toi pour ce superbe article très instructif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Pauline.

      Voici les réponses à tes questions :
      - à compario, l'année dernière je vivais dans une chambre double (donc partagée avec une roomie), j'avais les diners et les petits déjeuners de compris et je payais 80£/semaine. Soit plus cher que maintenant. Je pense que ça se vaut... mais encore une fois, tout dépend de la ville où tu es, de l'immobilier..
      - Aucune idée puisque je n'ai pas repris mais je pense que ça peut donner que de l'impulsion à ma candidature car j'ai acquit en 2 ans beaucoup d’expériences et bien étoffé mon CV ! Je ne te cache pas que je redoute un peu être assise sagement en cours de 8h à 17h mais ce sera un rythme à (re)prendre.
      - J'ai toujours été assez débrouillarde donc je n'ai pas eu de problèmes. Après, à moins d'être complétement à côté de la plaque et ne pas savoir lire les mails t'expliquant les démarches à suivre, je pense que ça peut le faire sans trop de soucis ;-) Car oui, on est en contact avec le British Council assez régulièrement.

      En espérant que ces compléments d'infos t'éclairerons un peu plus !
      A ta dispo si d'autres questions.
      Bises!

      Supprimer
    2. Merci énormément à toi d'avoir pris le temps de nous répondre, tes réponses vont bien me servir ! :)

      Encore merci et passe de très bonnes fêtes de fin d'année !

      Bises :)

      Supprimer
  5. Moi qui ai raté le coche de l'ERASMUS, ça me tenterait bien d'essayer de passer une année à l'étranger dans ces conditions avant de commencer à enseigner pour de bon... Merci pour cet article très complet et pour ton blog en général (l'un des seuls qui allie contenu varié et simplicité) =)

    RépondreSupprimer
  6. La chaaaaance !!!! Je t'envieeee !!!

    RépondreSupprimer
  7. Cet article est super intéressant. Bon j'ai juste survolé certains paragraphes, mais pour le reste j'ai tout lu, bien que ce soit un projet personnel/professionnel qui ne sera pas pour moi. Mais je trouve ton retour sur expérience très agréable à découvrir :)

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup de nous faire partager cette expérience, ça m'intéresse beaucoup car moi aussi je ne me vois pas enchainer un master directement après ma licence de LEA (si je l'obtiens) et j'aimerais bien partir en immersion dans un pays anglophone ^^
    Comme tu le décris ça a l'air de n'être que du positif niveau expérience personnelle et puis ça fait un contrat à mettre dans son CV !

    Lola
    http://impressionspremieres.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  9. J'ai touuuut lu ! Waw ! ;D
    Plus sérieusement, très intéressant, merci pour ton blabla et merci pour avoir pris en compte nos questions. Bisous Chloé, continue comme ça et profite en surtout ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour tes réponses, c'est un article très intéressant !
    Profite de ton expérience :)

    RépondreSupprimer
  11. Ohh merci pour cet article très instructif :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  12. Super article <3 <3 Vraiment merci d'avoir pris le temps de l'écrire
    Et surtout bonne continuation, tu as l'air de bien profité, tu me motives encore plus à repartir

    RépondreSupprimer
  13. merci pour tous ces conseils! chouette article
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. MERCI beaucoup pour cet article puisque je souhaite devenir enseignante soit en primaire/maternelle soit prof de français à l'étranger, ça m'éclaire beaucoup sur le sujet et je vais aller voir à ma fac ce qu'ils en disent! Je vais commencer à en parler à ma mère et mon copain... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super Mélina ! Si tu souhaites travailler dans l'enseignement, c'est une excellente opportunité pour voir de quoi le job à vraiment l'air. Et comme tu as pu le lire, les conditions sont assez idéales ;)

      Supprimer
  15. Eh bien dis donc! Super article très intéressant. Tu as du y passer beaucoup de temps. Profite bien de ton expérience anglaise :)

    Laura

    http://lapenderiedelaura.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de temps c'est le cas de le dire, qu'est ce qu'on ne ferait pas pour ses lecteurs adorés !

      Supprimer
  16. J'ai tout lu avec un grand interêt :D ça donne envie!

    http://thats-how-love-should-be.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  17. Merci beaucoup pour ce témoignage ! Ca donne vraiment envie de partir ! Et ce qui m'a rassurée c'est que si ma candidature pour faire ma L3 en Australie n'est pas acceptée, je pourrais toujours faire assistante français en Australie après ma licence, car je suis en LLCE Anglais ! Merci pour les infos, vraiment !!
    Bisous !!

    RépondreSupprimer
  18. Ton post est très intéressant! C'est vraiment quelque chose à étudier pour mon futur ! Merci
    Brunie

    RépondreSupprimer
  19. Merci Chloé pour cet article fort intéressant !

    Comme tu le sais, cela m'a appris beaucoup de choses et m'a donné l'envie de partir pour l'année prochaine ! :)

    Alors je vais continuer à faire ma chieuse, mais je voulais savoir quelles régions tu avais choisi lors de ta constitution du dossier ?

    Bisous, bisous et continue comme ça :) !

    Florence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tkt c'est avec plaisir que je réponds à tes questions mais ça me parait plus approprié ici pour en faire profiter tout le monde ;)

      Mes choix de régions étaient :
      #1 : celle ou je suis actuellement comprenant Bedfordshire, Oxfordshire, CambridgeShire, pour la proximité de Londres mais aussi la facilité pour visiter d'autres grandes villes d'Angleterre.
      #2 : Brighton et sa région, car l'an dernier je vivais à Bournemouth, une ville sur la côte, et que j'avais bien aimé ce côté là.
      #3 : comme on doit choisir une région au nord, et que, glaglagla pas trop haut non plus, j'ai une résistance à l'hiver médiocre, j'avais choisi Liverpool et sa région.

      Bon weekend!

      Supprimer
  20. MERCI A TOUS POUR VOS PETITS MOTS AGRÉABLES SUR CET ARTICLE ! Je suis ravie d'avoir pu vous aider dans vos futurs projets. Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas à commenter cet article et j'y répondrai avec assiduité. Comptez sur moi pour continuer de vivre cette expérience à fond les ballons ;-)

    RépondreSupprimer
  21. Coucou :)

    je t'avais laissé un message sur un de tes posts mais sur facebook et tu m'avais répondu. Je suis aussi en année d'assistanat en Angleterre, et je suis à peu près d'accord avec toi sur tout. On dirait vraiment qu'on vit la même expérience.

    Pour ma part, je suis à 40min de Londres aussi, mais dans le Kent

    Je n'ai pas pu trop te répondre sur internet car ma mentor teacher lorgne sur tout ce que je fais ;)

    Mais en gros, y'a des moments où je me dit "pffff j'ai pas envie d'y aller" et d'autres où je me dit que cette expérience est vraiment géniale:) Mais en général, c'est vraiment une superbe expérience aussi!

    Claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Claire ! Hihi on en a de la chance ! Comment c'est le Kent ? Tu vas souvent à Londres ? Et toi tu veux devenir prof ? N'hésites pas à partager ton expérience je suis curieuse moi aussi ;-)

      Supprimer
    2. Oh le Kent est très beau, Rochester est magnifique.
      Je ne veux pas du tout être prof, je viens en plus d'une licence de communication publique, donc pas vraiment de rapport.
      Mon copain m'accompagne dans cette aventure, il va faire du bénévolat dan un charity shop.
      On va à Londres très très régulièrement. Pour £12 aller-retour, on ne se prive pas!

      Bisous bisous

      Claire

      Supprimer
    3. Ah ben on est effectivement dans le même cas c'est rigolo ! Profitez bien alors ;-) A très vite !

      Supprimer
  22. Article très intéressant, merci !
    Je suis moi aussi tentée par l'expérience : j'ai un master en sciences politiques, pas du tout le projet de devenir enseignante non plus ! Est-ce que le job s'apparente vraiment à de l'enseignement, on peut être amené à gérer soi-même des classes entières ?
    Et pour le niveau d'anglais : si on est pas fluent, ça passe quand même ou non :) ?

    En tout cas profites en bien !

    Flo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Flo, merci pour ton petit mot. En effet, c'est de l'enseignement et on peut être amener à gérer des classes mais plus par groupes d'élèves et non une trentaine. Pour le niveau d'anglais, rien n'est exigé. Tout dépend du nombre de FLA que demande le pays, mais mieux tu parles et plus de chance tu auras d'être prise !

      Supprimer
  23. C'était le retour d'expérience que j'attendais! Ca y est, je fonce pour l'année prochaine. Merci beaucoup d'avoir partagé ton ressenti de manière aussi simple et vivante, je m'y croirais déjà!

    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca y est, dossier quasiment complété, les dés sont jetés. Je me permets juste de te demander : pour l'entretien, est ce que c'est moi qui dois choisir le professeur ou le ciep nous contacte? Je stresse un peu de ce côté là. Merci d'avance de ta réponse, et bravo pour le reste de ton blog, que je ne regrette pas d'avoir découvert!

      Marie

      Supprimer
    2. Ca y est, j'ai quasiment bouclé mon dossier et croise les doigts : les dés sont lancés. Du coup, j'ai une petite question : l'entretien dont tu parles, c'est moi qui dois choisir le professeur qui me le fait passer ou le ciep nous contacte? Merci d'avance de ta réponse et bravo pour ton blog que je ne regrette pas d'avoir découvert.

      A bientôt,

      Marie

      Supprimer
    3. C'est génial Marie ! Tu vas adorer. Je croise les doigts pour que ton dossier soit retenue et que tu enseignes dans la ville de tes rêves. Pour l'entretien avec le professeur, il faut que tu contactes ton université pour qu'il t'organise le RDV avec un prof d'anglais de ton établissement. Bonne continuation !

      Supprimer
  24. Salut Chloé!
    Je viens de tomber sur ton blog qui faisait la Une d'Hellocoton, et je découvre que tu es partie en tant qu'assistante d'anglais, et je souhaite partir également à la rentrée prochaine. Je me suis déjà renseignée auprès du ciep, seulement voilà, les démarches auprès de la fac sont assez difficiles j'ai l'impression. Comme tu es de Bordeaux, j'imagine que tu dois connaitre comment ça se passe. Je suis en L3 en licence Info-Com à l'ISIC (Bordeaux 3), et je suis allée me renseigner, ils m'ont dit que c'était un peu tard et ils m'ont renvoyer sur le site du CIEP, or j'ai besoin de leur aide pour m'y inscrire. J'ai pas l'impression qu'ils soient tous très impliqués à l'administration... Du coup si tu sais comment faire, je suis preneuse de tout info!
    Je te remercie d'avance!

    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Pauline. Merci pour ton petit mot. Et oui je suis actuellement assistante. Les démarches auprès de la fac sont plutôt simple, mais il faut déposer ton dossier à temps. Voir les dates échéancier pour 2013/2014 : http://www.ciep.fr/assistantfr/docs/echeancier-2013-2014.pdf

      Normalement les dossiers doivent être rendus aux universités qui les renvoient au CIEP. Après, à BORDEAUX 3, ce n'est pas nouveau, faut les secouer ! Ceci dis, pour les langues espagnoles et anglaises les délais semblent passés. Voilà je ne peux point t'en dire plus. Bonne chance !

      Supprimer
  25. Merci de ta réponse, je vais donc aller les secouer dés lundi matin! On verra ce qu'il en ai! Sinon j'ai vu que tu étais parti avec Oliver Twist, je me suis renseigné auprès d'eux aussi, et c'est vrai que le prix me freine énormément, surtout qu'après cette année à l'étranger, je souhaiter intégrer un master privé donc il faut que je fasse un choix!
    Tu es intéressée par quelle master toi? Moi par celui de l'INSEEC, je le trouve vraiment bien, mais depuis ce matin j'hésite beaucoup, car je suis allée au salon des étudiants à Bordeaux Lac, j'ai trouvé une école Sup de Com qui à l'air vraiment pas mal et qui propose l'alternance, donc ça serai parfait car l'école est financée par l'entreprise.

    Pauline
    Je te souhaite une bonne continuation!
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était très sympa l’expérience Oliver Twist. Si je devais le refaire, je choisirai l'option JOB au lieu des cours car c'est franchement inutile si tu te débrouilles déjà un peu. Du coup, tu as un salaire. Après, je ne trouve pas que les tarifs d'Oliver Twist soient excessif. Je crois que c'est environ 200€ le dossier si mes souvenirs sont bons. Sachant qu'ils te trouvent un logement + un travail, tu as juste à arriver comme une petite fleur en Angleterre ! Après, c'est les cours qui sont chers. Mais ça, c'est l'éducation en général en Angleterre qui n'est pas donné !

      Concernant les master, hors de question d'aller dans une école, je suis anti INSEEC, BEM et autres écoles privées où tu rentres en montrant un gros chèque. Il y a de très bons masters publiques dans des universités ! Ceci dit, l'alternance est un compromis ;)

      A très vite !

      Supprimer
  26. Salut !
    L'article de ton blog était très bien et très complet, merci :)
    Je pars en assistante à Soham et à Ely college (l'un des plus stricts)
    et je pense m'installer à Cambridge (30min de là).
    Bien sur je pense douiller pour mettre la main au porte-monnais mais bon ! Je me demande s'il y a des bons bus (Soham n'a pas de gare...Haha la bonne blague) et surtout s'il existe des formules à l'année où genre tu payes 200 livres et tous les transports en bus sont gratuits.

    PS.: Lors du premier cours, tu t'es montrée cool ou plutôt strict ? Je crois qu'il y a parfois des profs qui supervisent, mais si j'ai bien compris on n'aura jamais de classes entières, juste des petits groupes dans la classe du professeur de français ? Hâte d'y être :)

    PPS.: Comment tu as fait pour te faire des amis de ton âge et sortir ? Etant assistante ça me fait un peu peur.

    PPPS. : Les mecs sont mignons là-bas ? :D

    Encore un grand merci, bises :*


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitation pour ton contrat ! Je ne connais pas Soham donc aucune idée pour les transports en bus dans ce coin là. Je te conseille la carte train jeune à 28£ qui donne droit à de bonnes réductions. Perso, j'étais en coloc et je me suis inscrite sur des groupes d'assistants de ma région d'affectation sur Facebook ce qui m'a permis de faire de belles rencontres. Pour finir, il y a des mecs canons comme partout, suffit de les trouver hihi ;) Amuse toi bien et profite de cette année cool raoul. A bientôt

      Supprimer
  27. Salut Chloé,
    Je suis étudiante dans une université parisienne en LLCE Anglais, je passe en L3 et j’envisage de partir, comme toi, en Angleterre en tant qu’assistante avec me système CIEP. Mon gros problème c’est les cours suivis dans le pays d’accueil. Voilà, je suis très intéressée par le Mastère Traduction que ma fac propose et je compte passer le test d’entrée après ma licence et si je suis prise, je risque de passer ma 1ère année de Mastère en Angleterre. D’un côté cette idée me ravit, j’ai vraiment envie de passer quelques mois là bas histoires de progresser encore plus niveau langue, ça a toujours été mon rêve, d’un autre j’ai horriblement peur d’accumuler du retard par rapport à mes camarades restés à la fac et de me retrouver perdue en deuxième année de mastère, de retour en France. Du coup je me demandais comment se passe les cours que tu prends (il me semble que tu es toujours là bas) en Angleterre? Est-ce qu’il a été possible, pour toi, de trouver des équivalences par rapport aux matières que tu étudiais dans ta fac d’origine ? Y a t-il des cours de traductions proposés ? Tu penses que je risque d’avoir du mal en deuxième année de mastère après avoir passé ma première année dans en Angleterre? Et il y a un truc que je comprends pas trop au niveau du système CIEP, sur le site de ma fac, il est expliqué qu’il n’y a “Pas de possibilité de suivre des cours à l’université” qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire sachant que tu suis apparemment tes cours là bas?
    Voilà toutes mes questions, j’espère que j’ai été claire et que je t’ai pas trop ennuyé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, tout d'abord, on a des parcours très différents donc nos expériences vont être compliqués à comparer. Je suis partie dans le cadre d'une "année sabbatique" donc je ne suivais pas de cours. Les masters dans ma branche (communication) à la fac ne proposent pas de formation à distance donc je n'ai même pas eu le choix. Et honnêtement, je pense que c'est ce qu'il y a de mieux à faire. Déjà que 8 mois de d'assistant en Angleterre ça passe trop vite en vivant l'expérience à 200%, je n'imagine pas avec une charge de travail et une contrainte supplémentaire. Je pense néanmoins que c'est faisable de suivre un cursus universitaire en parallèle si tu en as vraiment envie puisqu'on a très peu d'heures de cours mais à mon avis, c'est une perte de temps dans le sens où l'on ne profite pas de l'expérience à fond. Voilà ce que j'en pense =)

      Es tu déjà inscrite pour la rentrée ? Car les inscriptions se font d'octobre à janvier ...

      Supprimer
    2. Je serai bien intéressée pour partir dans le cadre d'une année sabbatique également, en fait je pensais juste qu'il fallait absolument être inscrite à une formation universitaire, qu'il fallait être scolarisée pour partir en tant qu'assistante. Ça n'est donc pas le cas ? J'ai encore une année devant moi pour décider dans quoi je veux vraiment poursuivre, rien n'est encore trop sûr pour le master donc je suis ouverte à toutes les possibilités. Je compte m'inscrire à la rentrée normalement, ma fac souhaite qu'on y dépose nos dossiers.

      Supprimer
    3. En effet il faut être inscrite à l'université pendant l'année de ta demande. Exemple, j'étais inscrite à la fac en 2011/2012 et j'ai déposé mon dossier en janvier 2012 pour commencer en septembre 2012.

      Supprimer
  28. Bonjour Chloé,

    Ton article est très intéressant, ton expèrience aide beaucoup de personnes qui tout comme toi désirent être assistante de français en Angleterre.
    Je me présente, je suis Laura, consultante pour un organisme de vente de séjours linguistiques en ligne: voyage-langue.com.
    Nous tenons également un blog: voyagelangue.blogspot.fr et nous souhaiterions vous ajouter à notre rubrique "blogs témoignages".
    En effet, votre expèrience en tant qu'expatriée pourrait apporter beaucoup de réponses à nos futurs étudiants britanniques.
    Dans l'attente de votre réponse.

    Excellente journée.

    Laura

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BOnjour Laura. Un grand merci pour ton commentaire, je suis ravie que l'article puisse autant servir, il me semble normal de partager ces expériences. Je te suggère aussi cet article écrit en 2011 >> http://www.lapenderiedechloe.com/2011/11/comment-je-suis-partie-etudier-en.html lors d'un séjour linguistique.

      Je suis partante pour l'ajout du blog dans votre rubrique, merci de ne pas oublier le lien de mon blog.

      A bientôt.
      xx Chloé

      Supprimer
  29. Bonsoir,

    Je suis hyper contente d'être tombée sur ta page !! J'habite en banlieue parisienne et
    je compte partir l'an prochain pour le Royaume-Uni, pour de l'assistanat tout comme toi, j'avais d'ailleurs rdv aujourd'hui avec le professeur qui s'occupe des dossiers.
    Je me posais tout plein de question, sur le logement, sur le budget, comment vivre au jour le jour ... Bref, ma tête fusait ! En tout cas ton récit vaut sa longueur, MERCI :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeeeeah super, c'était fait pour donc tant mieux.
      Je te souhaite de vivre une belle expérience.

      Supprimer
  30. C'est génial ! MERCI BCP !
    Tu as répondu à presque toutes mes questions !!

    RépondreSupprimer
  31. J'avais vu une offre très similaire récemment mais quand j'ai vu les salaires c'est m'a bloqué, passer d'un salaire complet à un salaire aussi, même s'il y a l'expérience à gagner... Mais bon si je me retrouvais sans emploi par exemple je pourrais le réenvisager ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais ce qu'il faut savoir c'est que pour l'assistant de langue, c'est un contrat à seulement 12H de cours par semaine donc tu peux aisément trouver autre chose en temps partiel. Et puis 850 POUNDS pour 12H/semaine c'est pas mal du tout déjà

      Supprimer
  32. Salut Chloé, merci pour cet article riche en info et très agréable à lire. Je finalise mon dossier pour un poste d'assistant en Angleterre, et je voulais savoir quelles genres de questions on te pose lors de l'entretien avec le prof évaluateur? Je pense avoir un bon niveau mais vu que je ne le pratique plus trop (vive les cours d'anglais à la fac!) jsuis un peu stressée par rapport à ça :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir :) Je ne me souviens plus exactement des questions, c'était il y a déjà deux ans... Mais en tout cas l'entretien avait pour but de cerner le niveau de langue. Pour ma part, j'étais très à l'aise à l'oral mais peu technique donc comme il rechercher une conversation c'était parfait. Entraîne toi en anglais à te présenter et parler de tes motivations pour le job et ça devrait le faire :-)

      Supprimer
  33. Bonjour Chloé,
    C'est Déborah, on avait eu l'occasion de se rencontrer à Bordeaux à travers Anne-Laure. Je retrouve ton blog en faisant mes recherches sur internet pour de l'assistanat en Angleterre! Du coup, j'aurais aimé te poser quelques questions. Je ne suis pas étudiante cette année, donc visiblement je ne peux pas passer par le CIEP. Et toi qui à rencontré des assistant, sais tu s'il y a la possibilité de trouvé des postes en candidature spontanée par soi-même? J'ai vraiment envie de partir en septembre prochain mais sans être étudiante ça me parait compliqué... Voilà, ce serait cool de te lire. Bonne continuation sur ton joli blog!
    Deb

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super d'avoir de tes nouvelles, comment vas tu ? Je te recommande vivement cette expérience mais je ne suis pas certaine qu'il soit possible d'effectuer une demande si tu n'es pas étudiante. De plus, il me semble que les candidatures sont closes à cette date (à vérifier). En tout cas, l'année où j'ai fait ma demande il fallait la faire avant début janvier. Renseigne toi sur le site du CIEP on ne sait jamais... Bon courage :)

      Supprimer
  34. Bonjour Chloé,

    J'aurai une question unique, j'ai déposé mon dossier pour partir au UK en septembre prochain. Connaissant mon niveau d'anglais qui est moyen, je me demandais si à mon retour en France, je deviendrai bilingue ou non étant donné que pendant mon séjour je serai amené très souvent à parler français?

    Je n'ai pas une formation de base en langue, je suis actuellement en master 1 de gestion dans un institut d'administration des entreprises. J'ai décidé de partir car mon niveau d'anglais est moyen et j'ai absolument besoin de l'améliorer.

    Et merci pour ton blog, il est super :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Ce n'est que mon avis mais penser être bilingue en 8 mois dans le pays relève de l'utopie ! Tu seras fluent si tu t'en donnes les moyens. Ne pas copiner avec des groupes de français, faire le maximum pour t'impliquer et t'intégrer dans des groupes de jeunes anglais. Pour moi, être bilingue c'est connaître la culture d'un pays, les private jokes, le jargon, les expressions et c'est quelque chose qui s'acquiert soit par un contexte socio-culturel favorable (née de parents français et anglais et ayant entendu la langue depuis sa plus tendre enfance) soit en restant des années dans le pays concerné. Voilà mon point de vu sur ta question. En tout cas, je te souhaite de bien profiter de cette expérience qui est topissime. A bientôt :)

      Supprimer
    2. Merci Chloé pour cette réponse :)

      Supprimer
  35. Hello ! Ton article est super interressant ! J'adore :)
    Est-ce que tu te souviens quel date té la première réponse ? Début mai, mi mai ? Seconde question, lorsque ton école ta contacté c'était au téléphone en français ou anglais ?

    Merci pour cet article !

    Léa

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour Chloé !
    Ton article est très intéressant et réponds à de nombreuses questions. Il m'en reste quelque unes : Est-ce qu'il est possible de revenir régulièrement en France (plusieurs fois par mois) ? C'est vrai qu'avec 12 h d'assistanat, il semble possible de faire de nombreux retours en France (dans mon cas c'est pour cause : professionnelle).
    En tout cas, c'est un très bon blog.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  37. Bravo pour ton blog ; il est super ! Et l'article est très intéressant. Avec ce travail d'assistanat de 12h par semaine, est-ce qu'il est possible de revenir régulièrement en France (plusieurs fois par mois, pour cause pro dans mon cas) ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend ton planning, même si tu as 12h de cours par semaine, tu peut avoir 2/3 cours à donner par jour auquel cas il te sera impossible de revenir en France en semaine. Il n'est pas possible de connaître son emploi du temps avant le premier jour donc bon... à toi de voir !

      Supprimer
  38. Merci pour cet article qui permet de se faire une idée plus concrète du job d'assistant FR et bravo pour le style frais et agréable à lire de l'auteur! (j'ai même ri IRL sur le "pero")

    RépondreSupprimer
  39. L'accent est important je ne suis pas d'accord pour dire que ce sont des futilités ça fait partie intégrante de la langue,de la culture et du pays. Il y a qu'en France qu'on ne fait aucun effort pour apprendre les langues étrangères en compte que sur les profs avec zéro travail personnel. J'ai la chance d'avoir la triple nationalité d'être bilingue anglais français (franco américaine ivoirienne) mais je parle aussi couramment l'espagnol (grâce au lycée et au travail personnel) et l'italien (que j'ai appris toute seule. Ces 4 langues ont leur propre accent et ça fait parti de leur charme.l'accent anglais est certes différent de l'accent américain mais ce n'est pas une raison pour ne pas fournir d'effort ( de même pour l'orthographe qui diverge je m'adapte selon que je suis au USA ou quand j'écris a des amis en Angleterre) a part ça l'article en lui même est intéressant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mariah,

      Merci beaucoup pour ton commentaire.

      Je te rejoints sur certains points mais note qu'on a une approche de la langue bien différente. En tant qu'enseignante, je trouve très frustrant et complexant les barrières que peuvent poser ce fameux accent. Pour mes élèves, c'était source de moqueries, de peur et de gène quant à l'expression orale. L'enseignement des langues, en France comme en Angleterre, que j'ai pu constater n'est pas à la hauteur de la beauté et l'excitation de l'apprentissage d'une langue. Il y a, pour moi, quelque chose à revoir de ce côté là. Toi, tu baignes dans la marmite depuis toute petite mais ce n'est pas si évident pour chaque élève ! C'est là où dois intervenir des professeurs de langues qui sauront captiver l'apprentissage et transmettre la culture.

      Je suis d'avis, comme toi, que l'accent fait partie d'un certain degré de maîtrise de la langue, mais pour mon cas, je parle de PRATIQUE et non MAÎTRISE. Tu as la chance d'être bilingue, une vraie (ooooh lucky you!). Moi, je parle l'anglais, je le comprends, je le lis bien... mais je l'écris mal et j'ai un accent français. Et ce dernier ne m'a jamais été problématique lors de mes voyages en Irlande, Pays de Galle, Ecosse...

      En tout cas, je serais heureuse d'avoir de tes conseils quant à ton apprentissage de l'espagnol et de l'italien. Notamment, comment tu as appris seule. Cela pourra être utile aux autres lectrices qui passent par ici avec plein de questions sur l'anglais.

      A très vite !

      Supprimer
  40. Hello Chloé,

    Merci pour le temps que tu as consacré à répondre au commentaire, j'ai trouvé ce geste très sympathique de ta part, il donne envie de revenir sur ton blog et d'y laisser d'autres commentaires sur des sujets aussi diverses que la mode ou les voyages.Un blog comme on les aime, à savoir un véritable espace d'échange.

    Je suis entièrement d'accord avec toi sur le fait de la barrière que peut devenir l'accent, il ne faudrait pas à tout prix en faire une fixation ou vouloir l'avoir dès les premiers cours.LA LANGUE SERT AVANT TOUT A COMMUNIQUER. C'est à mon avis l'aspect le plus important, nous parlons pour être entendu, écouter et dans la mesure du possible compris.

    J'ai apprécié le "je parle l'anglais, je le comprends, je le lis bien ... mais je l'écris mal". Effectivement, à mon avis, le "gros problème" des séjours linguistiques ou Erasmus et bien d'autres est le suivant: l'élève gagne beaucoup à l'oral, en fluidité et en enrichissement du vocabulaire MAIS ont souvent du mal à l'écris avec la grammaire, la syntaxe, la conjuguaison, etc ... Je pense que, pour qu'un séjour à l'étranger soit efficace tant à l'oral qu'à l'écrit, il faut y associer des cours de langues qui permettront de combler au moins une partie des lacunes à l'écrit.
    Attention, bien entendu, cela ne veut pas dire de rester entre 4 murs toute une journée pour du bourrage de crâne mais par exemple une 1h ou 2h de cours d'anglais (basé sur l'écrit) tout les 2 jours sur une période de 6 à 12 mois pourrait permettre d'améliorer le niveau à l'écrit.


    RépondreSupprimer
  41. En ce qui concerne l'enseignement, à mon humble avis, je pense qu'il y a une grande différence entre un professeur natif du pays dont il enseigne la langue et un professeur qui enseigne une langue qui n'est pas sa langue maternelle. On gagnerait beaucoup à avoir des professeurs natifs du pays dont ils enseignent la langue.Cela éviterait d'avoir des cours ennuyeux et beaucoup plus vivant. C'est tellement mieux d'apprendre une langue en abordant divers sujets : culture,mode,politique,histoire,gastronomie,cinéma,etc... Cependant, il ne faut pas généraliser, il doit sans doute y avoir des professeurs passionnés et "non natifs" et inversement des professeurs natifs et pas toujours captivants, motivés.

    Je reconnais et suis entièrement d'accord avec toi que l'apprentissage des langues relève des facultés de chacun et qu'il ne faut pas en faire, une expérience traumatisante, comme c'est malheureusement trop souvent le cas.

    Voici, quelques astuces pour l'apprentissage des langues qui m'ont permise de progresser à mon rythme, sans professeurs, sans traumatisme et avec 0 contraintes. Les résultats sont au rendez vous à condition de le faire régulièrement MAIS SURTOUT DE PRENDRE DU PLAISIR A APPRENDRE LA LANGUE car quand cela devient une contrainte c'est le "début de la fin"...
    La "liste" suivante est non exhaustive.

    RépondreSupprimer
  42. Ci dessous, quelques astuces accessibles à quasiment tout le monde (pour un apprentissage ludique et pas barbant) :

    - Changer la langue de son portable ET/OU de son ordinateur/tablette
    - Ecouter les actualités OU de la musique sur une chaîne de TV étrangère ou sur une radio étrangère
    - Lire des magazines faciles d'accès comme Vocable (anglais, espagnol ou allemand) avec des traductions, des jeux, des quizzs, etc ... De plus, la version CD Audio est également disponible.
    -Visiter des blogs étrangers dans les domaines qui nous intéressent
    -Essayer de traduire (pas tout d'un coup) les chansons qu'on apprécie dans la langue choisie
    -NE PAS AVOIR HONTE ET/OU PEUR D'ESSAYER DE RENSEIGNER DES ETRANGERS
    -Regarder des films ou séries en langues étrangères. D'abord sous titre français,sous titre dans la langue choisie et ensuite sans sous titre
    -Faire attention à la prononciation, au bout de quelques jours, l'oreille commence à s'y habituer
    -Si on a des amis bilingues, trilingues ou polyglottes NE PAS HESITER A SE LANCER, ABANDONNER LE FRANCAIS QUELQUES MINUTES
    -Lire de la presse internationale EN VARIANT les supports, les journaux, etc...
    -Si on a de la famille à l'étranger, partir en vacances en pays anglophone, lusophone, hispanophone, etc ... (si possible en se fixant de petits objectifs) et ENGAGER LA CONVERSATION, C'EST NORMAL DE SE TROMPER !!!
    - Regarder des dessins animés (le rythme et le vocabulaire y sont généralement moins soutenus, idéal pour un début)
    - Partir quelques jours "en immersion" dans une famille anglophone ou autre vivant en France ( SOLUTION A BAS COUT ET EFFICACE)
    - Pour les personnes disposant d'un peu plus de moyens: séjour linguistique, voyage à l'étranger, partir au pair, visa vacance travail "visa working holiday" assez méconnu malheureusement, stage à l'étranger, week end express à l'étranger, assistant professeur de français, Erasmus et bien d'autres ...

    Toutefois, ATTENTION: PARTIR A L'ETRANGER OUI MAIS PAS POUR COTTOYER EN PERMANENCE DES FRANCAIS. On tombe relativement vite dans la facilité, le résultat risque d'être décevant.

    RépondreSupprimer
  43. Bien évidemment, il faut de la motivation et un minimum de base, pour débuter je conseille donc :

    - Apprendre LA BASE, c'est à dire déterminants,quelques noms, adjecifs, "mots clés", très courants
    - Pour la CONJUGUAISON AIGGHHTTT, malheureusement, il faut apprendre les verbes ...
    Cependant, PAS DE PRECIPITATION, on commence par LE PRESENT de l'indicatif. C'est déjà pas mal pour un début, ensuite l'imparfait et ainsi de suite ...
    - Pour l'anglais, je conseille d'apprendre un ou deux verbes irréguliers par semaine. Au bout d'un an et même avant, vous les saurez tous
    - Acheter d'abord un livre d'exercice (si possible des cours intégrés) de 6ème puis 5ème, 4ème, etc .... jusqu'au Bac. UN OU DEUX EXERCICES/jours c'est suffisant

    Avec tout ça, on est déjà pas mal !
    Si on s'y tient, les résultats seront visibles très tôt!
    Il ne faut pas se décourager, prendre son temps, être patient, persévérer mais surtout il faut en AVOIR ENVIE, PRENDRE DU PLAISIR et 0 CONTRAINTE!

    RépondreSupprimer
  44. Voilà comment j'ai procédé pour l'apprentissage des langues. Bien entendu, chacun fait selon ses besoins, ses moyens, son temps, etc ...
    A titre d'information et sans prétention, j'ai eu mon baccalauréat littéraire, en candidat libre et avec la mention bien (15,..), en grande partie grâce au langue (espagnol, anglais, italien). Je suis donc convaincue qu'avec de la volonté et une bonne dose de courage, on peut très vite progresser en langue, avec ou sans professeurs.
    Pour les jeunes adultes et même les plus vieux, pourquoi ne pas tenter l'expatriation ?

    Une expérience que j'ai eu la chance de vivre, à plusieurs reprises, et qui est des plus plaisantes. Immersion garantie !
    Je suis née à New York et ai vécu aux USA, en Côte d'Ivoire et en France. Je suis consciente de la chance que j'ai eu et de toutes les opportunités que la triple nationalité puisse offrir.
    Je souhaite à tout le monde de pas hésiter et d'oser aller voir ailleurs, le 1er pas étant le plus difficile.
    Cependant, je conçois tout à fait qu'il faille un budget, une certaine flexibilité et que pour certains pays cela peut s'avérer un parcours du combattant.
    Toutefois, nous avons la chance, en Europe, d'avoir l'Union Européenne qui peut faciliter l'expatriation et la libre circulation des personnes d'un pays à un autre.
    Pourquoi ne pas en profiter pour découvrir de nouvelle culture, de nouvelle langue ?

    J'espère avoir pertinemment répondu à ton message et te remercie de l'intérêt que tu portes à tes lectrices.

    Concernant le blog : simple, efficace, agréable à lire avec de jolies photos (qui ne mettent pas des minutes à s'afficher ahem ... ), le tout dans une ambiance bon enfant. Bref, on a envie de revenir. On essaye de canaliser les pulsions vestimentaires et achats compulsifs ...

    Au plaisir de te lire.

    Cordialement.

    Mariah.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mariah,

      Je ne sais comment te remercier d'avoir pris le temps de détailler tes conseils, c'est vraiment adorable. Je sais que cela servira aux lectrices qui passent par là et qui m'envoient régulièrement des mails à ce sujet..

      De mon côté, je vais m'empresser de piocher dans tes astuces. Cela fait un an que je suis rentrée de Bedford pour cette expérience d'assistante de langue et je ne pratique presque plus l'anglais. Je regarde toujours mes films et séries en VO mais je n'ai plus la chance de le parler. Comme tu le dis, une langue ça se travaille et il faut absolument que j'y consacre plus de temps au risque de "perdre" ce que j'ai pu acquérir.

      Pour les voyages à l'étranger, je te rejoints à 100%. J'étais partie avec un organisme en 2011
      >> voir l'article ici : http://www.lapenderiedechloe.com/2011/11/comment-je-suis-partie-etudier-en.html

      Je n'avais pu faire que 3 mois mais c'est ce qui m'a vraiment fait progresser le plus rapidement. L'immersion dans une famille était très enrichissante. Et je n'étais pas tombée dans le piège du regroupement entre français car j'en soupçonnais fortement les risques ! Et puis, quand tu paies ton séjour, tu sais pourquoi tu pars. La majorité des élèves de l'écoles avaient été envoyés là par leurs parents et ne jouaient pas du tout le jeu.

      En effet, avec cette formule, je progressais aussi à l'écris car nous avions grand nombre d'exercice sur table. Cela n'a pas été le cas l'année d'assistante en Angleterre.

      Ma roomate à l'époque avait elle une formule sur 6 mois avec un petit boulot et quelques heures de cours. J'avais trouvé cela top. A refaire, c'est ce que je choisirais.

      Quant à l'enseignement des langues, je te rejoints entièrement. Il y a clairement quelque chose à faire. A chacun de mes voyages en Angleterre je rencontrais des Allemands qui étaient si fluent en anglais. Leur expression orale était très bonne, leur accent pas mal non plus. Les Français sont reconnus pour ne pas être très bons en langues étrangères, et c'est un peu navrant si on calcule toutes les heures de cours passés en LV1 et LV2 ! J'avais de nombreux camarades de classe qui, en terminale Scientifique, n'alignaient pas 2 phrases en anglais, notre LV1....

      Enfin, je suis très heureuse d'avoir cet échange avec toi, d'autant plus sur ce sujet ! C'est quelque chose qui me tient énormément à coeur et c'est pour cela que j'ai créé ce blog.

      Merci encore d'avoir pris le temps de détailler ton expériences et tes conseils.

      J'espère de tout coeur que la suite de "La penderie de Chloé" te plaira !

      A bientôt et bon weekend,
      Chloé

      Supprimer
  45. Bonjour Chloé,

    Tout d’abord, un grand merci pour ton article !
    J'avais néanmoins une petite question par rapport à ce séjour : as-tu facilement réussi à faire des rencontres pour sortir et voyager ? C'est la seule inquiétude que j'ai quant à l'assistanat. En Erasmus, on est en cours et on rencontre forcément des gens de notre âge, mais là, comme il s'agit d'un emploi, j'imagine que l'on fréquente surtout des collègues et les élèves.

    Merci encore pour tes conseils,
    Anahita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Anahita,

      Merci à toi pour ton commentaire ! J'ai rapidement fait d'excellentes rencontres par le biais de Facebook. Il y a des groupes d'assistants de langues par région et nous avions organisés des soirées pour tous de réunir. Après, si tu es de nature curieuse ou sportive, c'est comme partout : en t'inscrivant à des clubs ou des associations ou en faisant du sport, tu rencontreras des british de ton âge.

      En tout cas moi je n'ai eu aucun soucis de ce côté là !

      A très vite.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse ! Je n'avais pas du tout pensé à Facebook ^^'
      Je compte postuler pour l'Andalousie en octobre prochain pour la session 2015/2016.

      Me voilà rassurée !
      Encore merci !

      Supprimer
  46. Je découvre ton blog et je suis tombée sur cet article qui me rappelle tellement ce que j'ai vécu il y a de cela 6 ans en tant que FLA :) . J'étais pour ma part à Leicester (East Midlands), mon second choix, j'ai vécu en colloc avec ma collègue FLA allemande, un Indien et un Roumain. J'ai adoré ce melting pot ! Et je me suis fait de supers amis au sein des FLA's, on est vraiment une communauté, c'est chouette. Que de nostalgie en y repensant ! Sûrement la meilleure année de ma vie !

    RépondreSupprimer
  47. Je suis tombée par hasard sur cet article de ton blog et je tenais vraiment à te remercier ! J'ai lâché mon Master de doc il y a quelques jours, ca ne me correspondait vraiment pas et je suis en plein questionnement ... Un de mes amis proches d'Erasmus a été assistant de français après notre année en Espagne, ca m'a toujours beaucoup attirée, malheureusement il est trop tard pour cette année ... Mais du coup j'ai repensé aux filles au pair, ma seule et unique expérience ne s'est pas très bien déroulée mais je me dis que ca peut vraiment m'apporter quelque chose vu le cursus que j'envisage de faire : Master FLE et double cursus en Angleterre ou Ecosse en Master 2 pour passer le PGCE (pour enseigner le français dans les établissements anglo-saxons du Commonwealth) enfin voilà, merci pour cet article très détaillé qui m'a remotivée et m'a donné l'envie de repartir !! :)

    RépondreSupprimer
  48. Hello,
    Je suis Angèle, je suis en terminale L cette année. Comme bonne L j'adoooooooooore l'anglais. Si, j'ai mon bac (croisons les doigts) je pense aller à l’université suivre des cours de LLCE Anglais pour devenir professeur de Français (c'est bizarre de suivre des cours d'anglais pour devenir professeur de français, non ? J'ai lu que ça se faisait) en Angleterre. Donc le job' d'assistant français pourrait m’intéresser après ma licence pour savoir si vraiment c'est vers quoi je veux me diriger ou alors si je continuerai vers un master métier du livre.
    Suite à tout article qui m'a bien aidé j'aurai quelque petites questions supplémentaires sur ton expérience.
    Tout d'abord, faut-il partir avec un programme de l'université ou c'est du recrutement directement venant d'Angleterre ? et si, oui est ce que le programme est payant ? Si non je présume que seulement le billet d'avion est à notre charge ? (+le logement et tout ça)
    N'être jamais allée dans un pays anglophone avant est-ce un mauvais point pour être prise ?
    En quoi consiste vraiment ce travail ? On aide un professeur à faire classe ? on fait classe tout seul ? Est-ce parce que le professeur que l'on aide a des difficultés ?
    Je crois que c'est mes seuls questions sinon ton article et les commentaires que j'ai lu ont répondu à d'autres que je me posais.
    je te remercie pour cette article d’ailleurs pour ça et pour le fait qu'il ma fait découvrir ton magnifique blog! j'adore tes looks!
    Continu dans ta lancé, c'est super!
    Je te fais des bisous :) xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Angèle et merci pour ton adorable commentaire.

      Je te conseille de te renseigner directement auprès du CIEP pour tout ce qui est de l'inscription et des modalités car ça a pu bougé depuis la mienne >> http://www.ciep.fr/assistantfr/index.php

      Sinon, le job en lui même est très variable selon l'école où tu es placée. Pour ma part, j'aidais le professeur en classe (correction, soutien) et je prenais des groupes de 3/4 élèves pour des discutions. Certaines amies faisaient classe seules, d'autres avaient des groupe pendant une heure et donc des cours à préparer...

      Supprimer
  49. Coucou !

    D'abord, bravo ton blog est vraiment super et cet article est super intéressant !
    J'aimerais ensuite te poser une ch'tite question :)
    Voila je suis aux US pour le moment, et je serai intéressée pour devenir T.A. l'année pro. J'ai déjà postulé pour la préinscription et comme les USA et moi on s'aiment bien mais c'est pas le coup de foudre, j'ai choisis le Royaume-Uni que j'adore vraiment !
    On me demande de remplir 3 régions, comme je suis plutôt grandes villes, voir carrément capitale j'ai choisi la région de Londres en premier voeux, j'ai adoré Cardiff donc j'ai choisi Wales en deuxième et j'hésite vraiment pour la 3e, j'aimerais donc savoir si tu me conseilles une région en particulier ? Je pensais à l'Irlande du Nord ou l'Ecosse puisque que ce sont deux régions où je ne suis jamais allé ! Merci d'avance !
    Continue, tu fais un travail super ! :)
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Jess et merci pour ton adorable commentaire <3

      Je ne suis pas très très capitale... Mais j'avais adoré mon séjour à Edimburgh (le récap ici : http://www.lapenderiedechloe.com/2013/03/bonnes-adresses-pour-un-weekend.html)

      En revanche, Cardif m'avait semblé "petiot". QUID d'une autre grande ville anglaise ? Il parait que Bristol est génial ! Birmingham ? Manchester ?

      En tout cas si j'ai un conseil à te donner, c'est de bien préciser dans ta lettre de motivation la raison de tes choix de régions. Dire que tu aimes les grandes villes et qu'idéalement tu aimerais travailler en plein coeur de Londres parce que ci ou ça. Si tu as un bon dossiers, tes voeux seront exhaussés :D

      Tiens moi au courant du résultat. Je croise fort les doigts pour toi.

      Supprimer
  50. Merci pour cet article, il était vraiment très intéressant.
    Je songe à partir en FLE pour l'année 2015-2016 et j'ai juste 2-3 questions un peu bêtes à te poser...
    Est-ce que des fois tu ne te sentais pas un peu potiche ? Par exemple quand tu assistes le prof en cours mais que tu n'as pas de groupe je pense notamment aux premiers jours voire semaines qu'est-ce que tu fais ? Tu restes debout et tu attends ? Ca me fait un peu peur de paraitre la potiche de la classe dans le coin qui distribue de temps en temps des feuilles d'exercice.
    Ma deuxième question c'est, quand tu t'es retrouvée face à eux, tu ne t'es jamais dit "mince qu'est-ce que je vais leur raconter" ? Et est-ce que ça t'es arrivé qu'ils te demandent "comment on traduit ce mot ?" et que tu ne puisses pas leur répondre. Tu ne perds jamais en crédibilité ?
    Bref c'est des question un peu stupides mais qui m'angoissent. En france, les assistants vivent un peu la misère, tout le monde se moque un peu d'eux et j'ai un peu peur que ça soit la même chose là-bas, qu'on soit perçu comme la potiche de la classe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que parfois, j'avais l'impression d'être aussi utile que la mouche qui volait dans la classe, mais bon, c'est le jeu. J'insiste : en Angleterre, chaque expérience est différente, en fonction de ton établissement d'affectation (privé ou public). Alors quand je n'avais pas les groupes, je circulais pour aider les élèves. Il m'arrivait parfois de corriger les devoirs ou cahiers d'exos au fond de la classe. Après, tu peux assister sans faire potiche, tu peux toujours te trouver utile donc pas d'inquiétude à ce sujet.

      Je n'ai pas fait cette expérience pour le job en lui même contrairement à tous les FLA que j'ai rencontré là bas ! Alors l'enjeu était un peu différent. En tout cas, je n'avais pas peur de me retrouver face aux élèves, je suis très à l'aise en public. Et forcément c'est arrivé que je ne sache pas traduire un mot mais ce n'était absolument pas déstabilisant. Tu n'es pas censé être bilingue en une année à l'étranger (d'ailleurs, ce n'est pas un but réalisable).

      A mon avis, tes interrogations sont totalement justifiées mais si tu as un minimum confiance en toi et en tes capacités de communication, il n'y a pas de raison que cela soit un problème. Un FLA qui fait potiche c'est parce qu'il le veut bien ! Allez, je suis sûre que tout ira bien :)

      Supprimer

Articles ?

Instagram

▪ Archives du blog: Passionémement, depuis Juin 2010