Conseils pour une tenue trail running

Cela fait depuis 6 ans que je cours. Si j’ai commencé par des petits footings du dimanche sur les quais, j’ai très vite été polyvalente : une vraie petite CTT (Chloé Tout Terrain) ! D’ailleurs, une semaine tout pile après ma première course officielle (le 10km Pour Elle à Paris), je faisais mon premier trail dans le Jura avec 16km et 800m de dénivelé. Depuis, j’ai accroché bien plus de dossards en trail qu’en course sur route. Et si je peux vous faire une petite confidence, ce n’est que le début d’une longue série…

 

Les chaussures de trail

Pour mes courses officielles, je commence à être rodée concernant la tenue trail. La première erreur serait de croire que le matériel est similaire à une course bitume… Bien sûr lorsque l’on commence tout juste à pratiquer le trail et à se lancer dans des petites distances, rien ne sert d’investir aveuglement mais je vous recommande tout de même d’être bien chaussée. C’est la base !!!

Vous conseiller une paire de chaussures pour courir n’est pour moi pas concevable. Chaque pied, chaque coureur, chaque pratique est différent. Ce qui m’ira à moi ne vous conviendra peut-être pas. Pour moi, les chaussures dans lesquelles je me sens super bien sont les Peregrine Saucony  mais, mon meilleur conseil au monde pour les chaussures de running/trail c’est de se rendre chez un magasin spécialisé qui saura analyser votre foulée. SI vous êtes bordelais, vous pouvez faire confiance à Foulées Bordeaux (venez de la part du Happy Running Crew !).

 

soutien gorge running

Le soutien-gorge Shock Absorber

Mon second indispensable, peu importe le terrain de jeu, c’est le soutien gorge de sport. Les filles, je ne peux qu’insister sur l’importance d’un excellent maintien pour ne pas abimer nos poitrines. Cela fait deux ans que j’ai troqué les brassières de sport classiques pour de vrais soutiens-gorges adaptés à la course grâce à Shock Absorber. Vous savez, ceux avec deux bonnets bien distincts, un pour chaque sein ? Cela assure vraiment un maintien sans faille et croyez-moi, même avec une petite poitrine comme la mienne, on ressent la différence !

Cela m’arrive de l’oublier pendant mes vadrouilles et dans ce cas là, je préfère tirer une croix sur ma sortie running tellement je ne trouve même pas concevable de courir sans. Je croise encore pas mal de femmes qui ne portent pas de soutien-gorge de sport alors j’insiste… Les filles, il faut penser à votre poitrine au même titre que vos pieds pour l’équipement de course. Un bon soutien-gorge est aussi important qu’une paire de chaussures pour courir.

En ce moment, je jongle entre 2 modèles parfaitement adaptés à la course à pied. Le RUN BRA que j’ai en blanc, orange et rose tellement je l’adore ! Il est hyper résistant aux lavages et dure vraiment longtemps. Pour 49€, le rapport qualité/prix est juste parfait ! Depuis le mois dernier, je teste le nouveau FLY BRA lancé par Shock Absorber qui innove par sa légèreté. Il est encore plus agréable à porter avec son effet seconde peau mais je préfère tout de même le RUN BRA pour les efforts intenses.

SHOPPING : Shock Absorber en promo chez ZALANDO (je prends une taille au-dessus : du 90B au lieu de mon 85B habituel)

 

sac hydratation course

Le sac d’hydratation

Se chausser, se protéger puis penser à s’hydrater ! J’ai acheté mon premier sac d’hydratation pour un trail en auto-suffisance (c’est-à-dire où il n’y avait que très peu de ravitaillement). C’est celui que je porte sur ces photos de la marque CamelBak et j’en suis très contente. Il y a plusieurs compartiments sur l’avant pour ranger de quoi se ravitailler, le matériel obligatoire et quelques accessoires importants. L’arrière permet de glisser une poche à eau de 1,5L vendue avec ainsi qu’une petite veste. Il est assez compact et très pratique pour la plupart des courses que je fais.

Lorsque j’ai commencé à utiliser les bâtons, j’ai pu constater ses limites : il n’a pas de compartiments pour les ranger. Alors j’en ai acheté un autre de la marque Raidlight et signé par Nathalie Maucler, la championne du monde de trail 2015. C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup car je l’avais encouragé et vu arriver à la Maxi Race d’Annecy.

 

conseils trail running

Les bâtons de trail

Cela fait depuis quelques mois seulement que j’en utilise, et j’ai vraiment été soulagée de les avoir sur certaines courses (comme le Luchon Aneto Trail de 45km et 2800m de dénivelé). Ce n’est pas tant une question de distance parcourue mais plutôt de terrain de jeu. Pour les montées longues avec des pentes régulières, cela m’a vraiment aidé pour ne pas forcer uniquement sur les gambettes. Mais le revers de la médaille, c’est que cela peut s’avérer encombrant en descente donc il faut bien se renseigner pour les emmener selon le type de course, la difficulté et le profil…

Si je peux vous donner un conseil pour les bâtons, c’est de faire attention aux autres traileurs, en particulier dans les courses officielles. Portez vos bâtons avec la pointe devant vous et non derrière vous lorsque vous ne les utilisez pas et aux départs de course ! Cela peut paraître évident mais si vous saviez le nombre de coureurs qui les portent avec la pointe en arrière (coucou on s’embroche ?)

 

La tenue trail running

Pour le bas, je privilégie des leggings ou des corsaires courts ou longs selon la température. Je préfère oublier les shorts dès que je fais plus de 10/15km pour éviter que mes entre-cuisses prennent feu (coucou les petites cuisses qui se touchent !). Je sais qu’il existe des crèmes pour les échauffements mais comme je suis souvent en vadrouilles et que je voyage léger (pour les cosmétiques uniquement haha), je préfère adapter ma tenue trail.

En haut, j’opte pour un débardeur quand il fait chaud pour minimiser les traces de bronzage. L’hiver, je préfère un t-shirt ou éventuellement une seconde peau s’il fait très froid. Attention au camel bag qui peut causer d’éventuels frottements aux épaules (préférez un t-shirt si vous ne connaissez pas encore bien votre matériel). La veste imperméable fait souvent partie de la liste du matériel obligatoire de trails officiels. N’oubliez pas de vérifier dans le règlement des courses ce qu’il faut glisser dans le camel bag (en général : couverture de survie, sifflet, bande élastoplaste, ravitaillement solide et minimum d’eau).

 

Cela faisait un bail que je voulais vous donner tous mes conseils équipement spécial tenue trail, j’espère vivement que cela pourra vous aider !

À très vite,
xx Chloé

 

soutien gorge shock absorbercourir avec des bâtons trailtenue trailchoisir sa tenue de trailcamelbag sac hydratationshock absorber fly brasoutien gorge sport

  • - Publié avec amour par Chloé.
  • - Photographié passionnément par Adrien.
  • - Classé dans : Blog sport, Sport, Trail
  • Article sponsorisé par Shock Absorber. La création de contenu et les opinions restent sincères et propres à l’auteur.