Quels accessoires photo choisir ?

choisir des accessoires photos

📸  CONSEILS POUR CHOISIR SON APN 📸

👀  CONSEILS POUR LES OBJECTIFS PHOTO 👀

 

Après s’être intéressés aux appareils et aux objectifs, terminons en beauté avec les accessoires photos (plus ou moins) indispensables, que vous soyez débutants, photographes passionnés ou professionnels. Ici, nous allons parler de cartes mémoires, de trépieds, d’éclairage, de sac photos, etc. Ready ?

 

Les cartes mémoires

◆ Utilisation : c’est ce qui va enregistrer vos photos, il est donc capital de bien choisir ses cartes mémoires. On en distingue 3 types : la compact flash (équipe uniquement les APN pro), la carte SD que l’on connait tous et la carte Micro SD que l’on retrouve dans les smartphones, les caméras d’action et les drones.  De plus, dans la famille SD et Micro SD, on retrouve 2 types de cartes : les UHS-I et les UHS-II.

◆ Budget : à partir de 35€.

◆ Le conseil d’Adri : la chose la plus importante c’est de regarder la vitesse d’écriture, c’est-à-dire la capacité qu’aura votre carte mémoire à enregistrer rapidement ou non les informations qui lui sont transmises. Cela est d’autant plus important que si vous commencez à vous intéresser à la photo, vous allez/devez prendre vos photos en format RAW (un format brut comprenant toutes les informations prises par le capteur et permettant un maximum de flexibilité pour la retouche). Le format RAW est très lourd, il faut donc que votre carte mémoire soit capable de suivre votre APN… Sinon, et ça nous est tous arrivé, c’est : écran noir, appareil qui patine et impossible de faire d’autres photos pendant un certain laps de temps. Je vous recommande une vitesse d’écriture à partir de 90MB/s pour être tranquille. De même, les nouveaux APN et les smartphones nous permettent de filmer en 4K avec des débits toujours plus élevés. C’est génial mais cela génère des fichiers extrêmement lourds. Donc, surtout, ne négligez pas le choix de votre carte mémoire.

Malheureusement, et les constructeur sont malins, il n’est pas toujours évident de trouver cette vitesse d’écriture sur la carte SD. En général, on ne retrouve que la vitesse de lecture (sauf chez Sony). La vitesse de lecture c’est ce qui permet d’afficher les photos sur l’écran ou de transférer les données de la carte. Elle est toujours plus élevée que celle d’écriture mais non moins indispensable pour photographier à proprement parlé. Pensez donc à fouiller dans la fiche produit ou même directement sur le site du constructeur pour vérifier la vitesse d’écriture. De même, restez dans des marques connues et fiables telles que SanDisk, Lexar ou Sony. Ça serait dommage de perdre vos données juste parce-que vous avez voulu économiser quelques euros sur l’achat d’une carte mémoire. De plus, si votre budget vous le permet, « ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier ». Préférez acheter plusieurs cartes de petites capacités plutôt qu’une seule grosse (2 x 32GB plutôt que 1 x 64GB par exemple).

Les cartes SD modèle UHS-I :
 SanDisk Extreme Pro 95MB/s, en 32GB (vitesse d’écriture théorique 90MB/s) : avec ce modèle, vous serez tranquille pour prendre des photos en RAW avec n’importe quel APN. Nous en avons deux et le 6D ne bronche pas même en rafale. Ces cartes pourraient s’avérer limite avec des APN pro qui ont de grandes résolutions et qui sorte des RAW à 50 Mo, mais ces mêmes appareils sont quasiment tous équipés pour recevoir une compact flash.

Les cartes SD modèle UHS-II : 
Ces cartes sont beaucoup plus rapides mais nécessitent une compatibilité de l’appareil pour bénéficier de cette vitesse (cela ne concerne que les boîtiers récents, à vérifier dans les caractéristiques du boitier). Les cartes SD UHS-II sont nécessaires, voir indispensables, en vidéo car les nouveaux formats disponibles (chez un GH5 par exemple) produisent des fichiers très lourds. Elles sont beaucoup plus rapides que les UHS-I mais aussi nettement plus chers.
Lexar Professional 2000x, en 32GB (vitesse d’écriture théorique 260MB/s)
➔ SanDisk Extreme Pro 300MB/s, en 64GB (vitesse d’écriture théorique 260MB/s)
 Sony Série SF-G, en 64GB (vitesse d’écriture théorique 299MB/s)

Les cartes micro SD :
Pour les smartphones, les caméras d’action, les drones…
 Sony Série SR-UZA, en 32GB (vitesse d’écriture théorique 90MB/s)
 SanDisk A1 Extreme Plus, en 64GB (vitesse d’écriture théorique 90MB/s)

conseils choisir trépied

Les trépieds

◆ Utilisation : essentiels pour les poses longues (photos de nuit, lightpainting, photos d’orages, voie lactée, etc.), les timelapse, les auto-portraits, le HDR (scènes à grande dynamique), la photo macro et studio (flatlay, produits, etc.), mais aussi pour s’auto-filmer, stabiliser un plan en vidéo ou encore soulager le poids des gros objectifs (photos sport et animalière).

Un trépied se définit par les critères suivants :

  • ➔ La charge maximale acceptable : pour déterminer celle-ci, vous devez connaitre le poids de votre combinaison boitier/objectif la plus lourde.
  • ➔ La rotule : c’est l’élément qui permet le mouvement de l’appareil photo sur le trépied. Elle peut être détachable ou indissociable du trépied et on en distingue plusieurs sortes. La rotule 3D, qui permet un réglage précis dans les 3 dimensions et indépendamment. Par contre, elle est plus lourde, volumineuse et ses réglages se font moins rapidement. La rotule balle, une seule vis débloque les 3 dimensions. Légère, peu encombrante, avec un réglage plus rapide mais moins précis. La rotule vidéo, permet des mouvements fluides dans 2 dimensions et indépendamment. Plus volumineuse que les 2 autres mais pas nécessairement plus lourde, elle est idéale pour réaliser des plans panoramiques horizontaux et verticaux.
  •  La hauteur maximale et minimale du trépied déplié : plus la hauteur maximale dépliée sera élevée, plus vous aurez de flexibilité. La hauteur minimale dépliée sera elle déterminante pour la macro et aidera à la créativité (pour faire des plans au ras du sol).
  • ➔ La hauteur du trépied replié : déterminante pour le transport (voyage, randonnée, etc.). Celle-ci est conditionnée par le nombre de sections des jambes du trépied. Plus il y aura de sections, plus il sera compact une fois replié. Attention, en conte-partie, plus il y a de sections et moins le trépied sera stable.
  • ➔ Le matériau (fibre de carbone, aluminium ou plastique) : l’aluminium offre le meilleur rapport qualité prix en terme de solidité et de stabilité. La fibre de carbone à poids égale sera beaucoup plus stable, absorbera mieux les vibrations et aura une plus longue durée de vie. Par contre, pour le même modèle, c’est 2 à 3 fois plus cher. À noter qu’il existe des trépieds en plastique mais ils ne sont pas recommandables, peu stables et fragiles.
  • ➔ Le système de blocage (à clapets ou à vis) : celui à clapets sera plus rapide et léger que celui à vis mais ce dernier est plus durable dans le temps et plus stable.
  • ➔ Le plateau rapide : c’est le système de fixation à la rotule. Ce plateau se fixe au préalable sur le boitier et ensuite à la rotule. Celui-ci peut-être présent ou non, les mini-trépieds en sont notamment dépourvus.
  •  Options : le niveau à bulle sur les pieds ou la rotule permet d’avoir une ligne d’horizon à niveau. Le crochet de lestage pour alourdir le trépied et le rendre plus stable. Les pointes aux pieds pour mieux s’ancrer dans des zones difficiles. Pouvoir détacher un des pieds et l’utiliser comme un monopode (avantage pour les photos sport et animalière).

◆ Budget : à partir de 49€.

◆ Le conseil d’Adri : achetez un trépied ! Celui-ci vous offrira tellement de nouvelles possibilités que vous ne pourrez plus vous en passer. Donc, tout l’enjeu du choix d’un trépied c’est de trouver le bon compromis entre stabilité, poids, encombrement et budget. Je vous conseille de ne pas essayer de faire des économies sur cet accessoire car un trépied adapté à vos besoins et de bonne qualité aura certainement une plus grande durée de vie que votre boitier. Ensuite, n’hésitez pas à prendre un trépied qui acceptera un poids plus important que le poids maximum de votre combinaison boitier/objectif (1 à 2 kg de plus), surtout si vous commencez avec un matériel léger et compact. Le trépied sera plus stable et vous n’aurez pas à racheter de trépied si votre matériel évolue. Privilégiez les trépieds en kit où la rotule est dissociable car vous aurez alors la possibilité de changer de rotule, l’ensemble sera modulable. De plus, à l’exception des mini-trépieds et des monopodes, je vous déconseille les trépieds sans le système d’attache à plateau rapide qui est ultra pratique. Enfin, évitez les trépieds qui n’ont pas les jambes indépendantes les unes des autres car cela pourra être un frein pour l’installer dans certaines situations.

 Manfrotto PIXI EVO (260g, charge 2.5kg, hauteur mini 10.5cm / maxi 20cm, rotule balle non dissociable) : un mini trépied, idéal pour les vlogs qui se pose quasiment n’importe où. Sa rotule balle n’est pas dissociable.
 Joby GorillaPod SLR-Zoom (386g, charge 3 à 4kg) ou spécial smartphone : le trépied du vlogueur par excellence. Il est ultra adaptable et peut s’accrocher quasiment n’importe où. Il existe des modèles pouvant supporter jusqu’à 5kg (boitier pro + objectif).
 Manfrotto Off Road (aluminium, 650g, charge 2.5kg, hauteur mini 55cm / maxi 122cm, rotule balle non dissociable) : le compagnon idéal du photographe voyageur avec un équipement léger.
 Manfrotto BeFree aluminium ou version carbone (1.4kg pour l’alu VS 1,1kg carbone, charge 4kg, hauteur mini 34cm / maxi 144cm, fermé 40cm, rotule balle dissociable) : Nous avons le BeFree aluminium depuis 2 ans maintenant. Ce trépied a ses limites en termes de stabilité (vent, personnes marchant à côtés, etc.) et surtout de possibilités de réglages en hauteur mais il fait le job et nous accompagne partout grâce à sa bonne compacité et son poids raisonnable (même si je ne rechignerais pas devant le version carbone). Manfrotto vient de lancer le Befree Advanced qui est équipé d’une nouvelle rotule balle plus complète, d’un choix dans le système de blocage (clapets ou vis) et qui accepte une charge de 8kg.
 Manfrotto Element Traveller (1.6kg alu, charge 8kg, hauteur mini 41cm / maxi 164cm, fermé 42cm, rotule balle dissociable) : un autre trépied idéal pour le voyage. Les différences avec le BeFree sont l’amplitude des hauteurs et le poids. Son petit plus, sa jambe détachable qui se transforme en monopode.
 Manfrotto 190GO! en kit 3D ou rotule balle, ou version carbone nu (2.1kg, charge 6kg, hauteur mini 9cm / maxi 156cm, fermé 55cm) : un système permet de basculer la colonne centrale à l’horizontale pour des prises de vues dans toutes les positions.
 Manfrotto 055 alu 3 sections ou carbone 4 sections (2.5kg, charge 9kg, hauteur mini 9cm / maxi 170cm, fermé 61cm) : idem que le 190G0! mais plus pro avec une charge max bien supérieure et une hauteur de travaille possible plus élevée. À cela ajouter le prix d’une bonne rotule ce qui commence à faire un joli budget…

 

 

L’éclairage continu

◆ Utilisation : l’éclairage dit continu, permet d’éclairer des scènes en intérieur, il est également très utile pour tourner des vidéos face caméra type interview ou vlog sur Youtube. Nous nous concentrons sur ce type d’éclairage car c’est un vaste sujet et nous n’avons pas d’expérience avec l’éclairage par flash aussi appelé strobisme.

◆ Budget : à partir de 15€.

◆ Le conseil d’Adri : j’ai encore énormément de chose à apprendre sur l’éclairage, donc je vais rester très simple et vous partager ma façon de faire. Il suffit de pas grand chose pour bien éclairer une scène en intérieur. En revanche, si l’on éclaire le sujet de manière frontale, cela va créer des ombres très disgracieuses, surtout si la lumière est dure. Par exemple, vos pouvez faire réfléchir la lumière sur une surface (mur, plafond, etc.) ou placer des filtres devant la source de lumière. Mais le plus simple reste l’utilisation de kits d’éclairages parapluie ou softbox . Les softboxs sont un peu plus onéreuses que les parapluies mais permettent d’avoir une lumière plus contrôlée. Les ampoules que l’on utilise au quotidien ont une teinte trop chaude (jaune) et ne sont généralement pas assez puissante. Il conviendra alors de bien choisir ses ampoules. Celles-ci doivent avoir une température entre 5400°K et 5600°K, correspondant à la lumière du jour pour avoir un rendu naturel.

Ampoule DynaSun 400W (BON PLAN SOLDES -63%) : puisque dans les kits, les ampoules fournies ne sont pas très puissantes, nous vous recommandons ce modèle pour une lumière naturelle garantie à n’importe quelle heure, même la nuit ! Nous l’avons et ne regrettons pas ce choix.
➔ Kit studio parapluie 3 lampes dont diffuseur (BON PLAN SOLDES -52%) : kit d’éclairage avec 3 ampoules de 24W, 2 parapluies argentés réflecteurs et 1 blanc diffuseur, 1 sac de transport.
 Kit studio parapluie 2 lampes à bols réflecteurs (BON PLAN SOLDES -22%) : kit d’éclairage avec 2 ampoules de 45W, 2 parapluies diffuseurs blancs, 2 abats-jours et 2 sacs de transport. Celui que nous utilisons pour nos photos en intérieur pour une lumière plus directionnelle.
 Kit éclairage softbox (BON PLAN SOLDES -33%) : kit d’éclairage studio avec 3 lampes, softbox 5500K, trépieds et sacs de transport.

 

accessoires photo trépied sacs

Les sacs photo

◆ Utilisation : pour transporter votre matériel photo lors de vos déplacements et quels que soient les conditions (randonnée, balade en ville, avion, pluie, neige, etc.). Il en existe de tous les litrages (volume de remplissage), de toutes les sortes (sacoche, sac-à-dos, sac en bandoulière, valise rigide, etc.) avec de nombreux looks et à tous les prix.

◆ Budget : à partir de 30€.

◆ Le conseil d’Adri : personnellement, je n’ai pas encore trouvé THE sac et je jongle de modèle selon les situations. Il y a beaucoup de chose à prendre en compte dans le choix d’un sac photo mais le plus important c’est qu’il puisse protéger votre matériel ! Il doit aussi être de bonne qualité et vous devez penser soigneusement aux matériaux choisis en fonction de vos besoins et activités (imperméabilité, mousse de protection pour les chocs, confort de portage, etc.). Ensuite, il doit être modulable. Vous devez pouvoir changer l’emplacement de votre matériel et surtout votre sac doit pouvoir s’adapter à l’éventuelle évolution de celui-ci. Essentiel à prendre en compte, le litrage et la place dont vous avez besoin selon le nombre de matériel, la taille de l’ordinateur, le transport en avion en bagage cabine, le compartiment pour ranger des affaires autre que la photo, etc. Outre une façon de transporter votre matériel, c’est aussi un moyen de pouvoir dégainer rapidement votre APN pour immortaliser une scène. Celui-ci doit vous être pratique sur le terrain ! Dernier critère, le style du sac peut faire pencher la balance…

Les sacoches et sacs d’épaule : pour le transport à l’épaule d’un peu de matériel. L’accès à celui-ci est en générale hyper rapide. Par contre, c’est à déconseillé pour le transport de charge lourde et les longues balades. En effet, ce système de portage peut être fatiguant pour l’épaule.
 Lowepro Nova, existe en petit, en moyen, en grand et très grand format (BON PLAN SOLDES -25%).
 Lowepro ProTactic, existe en petit format (SOLDES -10%), moyen format (SOLDES -11%), grand format.
 Manfrotto Pro Light Bumblebee, existe en petit format et grand format.
 Manfrotto Reporter Windsor : le plus stylé !
 Manfrotto Reporter Windsor.
 Peak Design Everyday Messenger en 13″ ou format 15″.

Les sacs à dos : pour transporter des charges plus élevées et plus longtemps.
 Manfrotto Street : le plus stylé !
 Manfrotto Pro Light RedBee-210.
 Lowepro Flipside en petit (BON PLAN SOLDES -14%), en moyen (SOLDES -13%), en grand et très grand format.
 Lowepro ProTactic en petit, en moyen ou en grand format (BON PLAN SOLDES -21%).
 Peak Design Everyday Backpack 20L ou en 30L.

Les sacs pour randonnées
Sacoche pour réflex.
Manfrotto Off Road en 20L ou format 30L.
➔ Lowepro Flipside Treck en petit (BON PLAN SOLDES -15%), en moyen (SOLDES -27%) et grand format (SOLDES -15%).
➔ Lowepro Trekker grand ou très grand (BON PLAN SOLDES -16%).

Les valises à roulettes : pour ceux qui ont encore plus de matériel et qui voyage. Cela peut également être un bon moyen de stocker chez soi.
➔ Manfrotto Pro Light Reloader
➔ Lowerpro Pro Runner (BON PLAN SOLDES -16%).

 

D’autres accessoires photo

Les accessoires photo qui peuvent rendre l’utilisation de votre appareil plus agréable, plus pratique ou tout simplement pour le customiser, le décorer.

Pour le nettoyage : indispensable pour garder son matériel flamboyant !
➔ Kit de nettoyage poire + stylo.

Les clips de fixation : système permettant de fixer un appareil sur une sangle de sac ou à la ceinture afin de l’avoir toujours à portée de main.
 Peak Design capture pro V2.

Les dragonnes et courroies de main :
➔ Peak Design Cuff (dragonne)
Peak Design Clutch (courroie de main)

Les courroies de cou :
Peak Design Leash
Peak Design Slide rouge existe aussi en bleue.
 Joby UltraFit Sling Strap
CAM IN denim bleue ciel existe aussi en bleue électrique, imprimée et bi-colore.

 

📸  TOUT NOTRE MATÉRIEL PHOTO BLOG 📸

 

Encore une fois, si vous avez besoin de conseils supplémentaires, nous restons disponibles pour y répondre en commentaire sous cet article. Nous mettrons régulièrement à jour ces articles en fonction des nouveautés produits et dernières innovations alors n’hésitez pas à repasser par ici dès que vous aurez besoin de vous équiper en photo.

C’est déjà la fin de notre série photo ! Le blog reprend son court normal très vite avec des articles mode et voyage à venir. On espère que cet aparté photo vous a plu !

Happy mercredi,
xx Chloé (et Adri !)