Les Menuires : mon voyage sport et bien-être.

Après la Yéti Race en 2017, direction Les Menuires pour un voyage sportif, entre sports d’hiver et bien-être ! Pour ce dernier séjour enneigé de l’année, je ne pouvais pas rêver mieux comme programme…

Avant de vous raconter tout ça, une petite présentation des Menuires s’impose…

➔ Domaine skiable : Les Menuires font partie des 3 Vallées, qui n’est autre que le plus grand domaine skiable du monde avec 600km de pistes reliant différentes stations comme Saint-Martin-de-Belleville, Courchevel, Meribel, Brides-Les-Bains, Orelle, ou encore Val Thorens. Skier aux Menuires, c’est profiter de 160km de pistes, de 86 pistes et de sommets à plus de 2800 mètres avec le Mont de la Chambre (2850m) et la Pointe de la Masse (2804m). Pour la petite anecdote, Les Menuires ont accueilli les épreuves de slaloms lors des J.O. d’Albertville en 1992 !

➔ S’y rendre : Nous sommes venus en voiture depuis Bordeaux pour transporter notre matériel de ski, mais il est aussi possible d’y aller en train jusqu’à la gare de Moutiers ou en avion grâce aux aéroports de Chambery, Genève, Lyon et Grenoble. Ensuite, des navettes prennent le relais pour vous amener aux Menuires. Les transports en commun sont très bien développés dans la Vallée des Belleville.

➔ Quand y aller ? La montagne s’apprécie à toutes les saisons mais pour profiter des joies du skis, c’est de début décembre à fin avril. En 2019, la station Les Menuires a ouvert ses remontées mécaniques du 8 décembre au 22 avril !


Activités Les Menuires

◆ Ski de piste.

Quel plaisir de skier dans un domaine si grand, si vaste, si beau ! On a passé toute une matinée sur les pistes accompagnés de Marie, notre super monitrice qui nous a montré les meilleurs spots de la station. Coup de coeur pour la statue géante d’un bouquetin en bois, la vue sur le village des Menuires, les zones ludiques et l’ambiance familiale !

◆ Speed Mountain Les Menuires.

Moins sportif mais tout aussi fun, à ne pas manquer aux Menuires, la descente en luge sur rails ! C’est comme une attraction type Grand Huit, mais dans une luge et avec 1000 mètres de virages en descente. On peut régler soi-même la vitesse grâce à une manette et à la fin, le verdict tombe : est-ce qu’on est escargot, marmotte, lièvre ou bouquetin ? Adrien a réussi à être bouquetin avec l’appareil photo à la main (moi, un petit lièvre). Seul regret : cela passe trop vite (moins de 5 minutes) !

◆ Ski de fond.

Après un premier passage en janvier sur les 28km de pistes de ski de fond des Menuires dans le cadre de ma préparation à la course L’Envolée Nordique, j’étais ravie rechausser mes (confortables) chaussures de ski de fond. Même si la neige de printemps n’était pas du tout praticable, les bonnes sensations étaient là ! Le domaine du Plan de L’eau est super agréable, adapté aux débutants alors n’hésitez pas à y faire un tour l’an prochain.

À (re)lire : 10 Bonnes Raisons de Tester le Ski de Fond.

◆ Ski de randonnée.

Dans la même mouvance que le ski de fond, le ski de randonnée se veut être un loisir plus écologique. C’est vraiment un super compromis pour ceux qui veulent une activité calme, proche de la nature (loin des remontées mécaniques) et ceux qui aiment l’effort physique ! Je peux vous assurer que l’on savoure encore plus la descente quand on monte toute seule comme une grande jusqu’au sommet…

Les skis sont conçus pour être 2-EN-1, avec une position de montée où le talon est détaché (un peu comme le ski de fond) et une position de descente avec le pied attaché (comme le ski de piste). Pour mieux grimper, on utilise des « peaux de phoque » que l’on colle sous le ski. Il est indispensable de pratiquer avec du matériel de sécurité lié aux risques d’avalanche (DVA + pelle + sonde).

Depuis le temps que j’avais envie de tester, je n’oublierais pas ma toute première fois ici aux Menuires. Mon initiation avec Lolo le Mono de ski de Rando était génialissime !


Yogi Ski Les Menuires.

Pour la troisième année consécutive, Les Menuires ont proposé une semaine « Yogi Ski » du 8 au 12 avril ! Au programme, de la sophrologie, de la méditation, du qi gong, de la réflexologie, du shiatsu, du feng shui, du pilates, de la marche méditative, des ateliers massages et nutrition, sans oublier, bien sûr, du yoga !!! Une parenthèse de bien-être à la montagne, idéale après une bonne séance de ski…

Tous les ateliers étaient ouverts à tous et la grande majorité gratuit ! Il suffisait simplement de s’inscrire à l’office de tourisme. Parmi la vingtaine d’activités proposées cette semaine-là, j’ai eu la chance d’en tester 5 !

◆ Yoga Dynamique.

Déjà adepte du yoga et pratiquante depuis des années grâce à la meilleure prof du monde, ma maman, je savais que cette activité allait me faire le plus grand bien ! À la différence du Yoga de l’Energie basé sur la respiration et la relaxation que j’ai l’habitude de pratiquer dans les cours de ma mère, Manon, la prof de la Yogi Ski, nous a donné un cours plus dynamique, avec pas mal de gainage ! J’ai adoré les messages qu’elle faisait passer dans ses cours, axés sur la tolérance envers son propre corps, l’acceptation de ses faiblesses et de sa souplesse, sans se comparer au voisin.

◆ Rando Yoga Dîner.

Une soirée parfaite alliant sport, bien-être et gastronomie savoyarde, what else ? Nous sommes partis à 17h raquettes aux pieds et tapis de yoga sur le dos pour une petite randonnée de 3-4km jusqu’au refuge du Lac du Lou. Aussitôt arrivés, nous avons déplié les tapis, prêts à pratiquer avec Charlotte, une femme super inspirante qui est enseignante de Yoga Vinyasa mais aussi accompagnatrice en montagne ! Charlotte donne aussi des cours de paddle yoga sur le lac d’Annecy ainsi que des conseils en contraceptions alternatives. Une rencontre formidable et je vous recommande chaleureusement de croiser son chemin ! Nous avons papoté tout le dîner autour d’une bonne croziflette végétarienne. Après avoir bien mangé et bien bu, la balade digestive en raquette était plus qu’appréciée. Avec une vue magique sur Les Menuires…

◆ Qi Gong.

Le Qi Gong, c’est la maîtrise du souffle dans la réalisation d’enchaînements et de mouvements lents. Des exercices de respiration et de concentration qui permettent de lier le corps et l’esprit. Pour le coup, c’est une activité 100% bien-être, parfaite pour lâcher prise. Nora nous a transmis sa passion pour le Qi Gong avec sa bonne humeur communicative qui ne pouvait pas laisser indifférent. Elle nous a fait pratiqué en cercle, se présenter, interagir les uns les autres tout en nous apprenant des mouvements clés. J’ai retrouvé dans le cours de Qi Gong quelques similitudes avec le Do In ! À la fin, Nora a fait un tour de parole pour que chacun dise comment il se sentait présentement dans son corps. Sans hésiter, j’ai dit que j’étais « vivifiée » ! Mon seul regret c’est de ne pas avoir pu faire le cours de Qi Gong en extérieur à cause de la météo, ça sera pour la prochaine fois.

◆ Do In ou auto-massage.

C’est grâce à la Yogi Ski des Menuires et à Guilaine que j’ai découvert cette technique d’auto-massage, issue de la médecine traditionnelle chinoise. Le Do In, c’est la pression avec les doigts de certains points pour faire circuler l’énergie dans le corps. Le Do In s’inspire du shiatshu et de la digipuncture (acupuncture avec les doigts). Pendant le cours, nous avons appris à stimuler certains points et méridiens, de la tête aux pieds. L’idée était de nous donner les clés pour pouvoir reproduire certains gestes dans nos quotidiens. Après une grosse journée au bureau, après une sortie running ou en cas de fatigue passagère, je sais maintenant quels gestes simples je peux faire pour me booster ou me détendre !

◆ Pilates.

Ahhhh le pilates !!! Je vous avoue que je n’avais aucune idée de ce qui m’attendais ! Il y a tellement de préjugés « mémérisants » sur cette activité que j’avais hâte de me faire mon propre avis ! La méthode pilates a pour objectif de développer les muscles profonds, améliorer la posture et l’équilibrage musculaire… Les 6 concepts fondamentaux du pilates sont la concentration, le contrôle, le centrage, la précision, la fluidité et la respiration. On inspire avec le nez en élargissant la cage thoracique et on expire avec la bouche au niveau des muscles du périnée ! Peggy nous a proposé différents exercices qui, en soit, ne sont pas sorcier si on les fait de façon mécanique. Mais dès qu’on ajoute la respiration pilates, la magie opère ! On sent que l’on travaille en profondeur et que les muscles chauffent. J’ai vraiment adoré cette initiation, d’autant plus que nous avons pratiqué à l’extérieur, avec vue sur les montagnes !


Bonnes adresses Les Menuires.

◆ Le refuge du Lac du Lou : situé en face du plus grand lac de la vallée de Belleville et accessible uniquement en hors piste ou raquettes. Le refuge propose des hébergements en chambres et dortoirs mais aussi de la restauration. On y mange très très bien ! Une cuisine copieuse et gourmande, sans oublier l’accueil chaleureux et bienveillant.

Chalet du Mont Vallon : notre hôtel idéalement placé aux pieds des pistes ! Quel grand luxe que de pouvoir chausser ses skis directement au pied de l’hôtel et partir explorer le domaine… Notre chambre au 5ème étage était spacieuse, avec plein de rangements pour nos affaires de ski et une jolie vue sur le clocher des Menuires. Nous n’avons pas eu le temps de tester le spa et la piscine, mais c’est un atout pour un séjour aux sports d’hiver ! En revanche, on a testé les crêpes au Nutella en après-ski et elles étaient divines ! Plus généralement, la cuisine (restaurant pour dîner et petit-déjeuner) était top au Chalet du Mont Vallon !

Le Chalet du Sunny : un restaurant sur les pistes dont le propriétaire Christophe ne cesse d’innover ! Avec sa grande terrasse, son jacuzzi et sa télécabine de D.J, c’est un spot festif pour le déjeuner. Et pour dîner, les Sunny Night inaugurées en février dernier proposent un menu unique avec fondue savoyarde, charcuterie, salade, assortiments de desserts et surtout, un accès en dameuse s’il vous plaît !

◆ La Ferme de Reberty : un autre restaurant d’altitude où nous avons déjeuner après le ski. Gros coup de coeur pour la salade Cesar revisitée et le Poke Bowl au tofu ! Un délice…

La Marmite : situé dans le quartier Les Bruyères, ce restaurant propose une cuisine traditionnelle avec des spécialités savoyardes que nous avons dégustés dans une ancienne télécabine complètement rénovée ! L’expérience est vraiment génialissime, on se croirait dans un petit cocon cosy, presque seul au monde. Petit plus, la connection bluetooth pour passer la musique que l’on veut. Il est possible d’y manger jusqu’à 4 personnes mais attention à bien réserver !!!

◆ Saint Martin de Belleville

Un peu plus bas dans la vallée se trouve Saint Martin de Belleville, un village savoyard authentique, avec des mignons petits chalets, des ruelles étroites, des fermes réaménagées en auberges… C’est le village historique de la vallée tandis que Les Menuires ont été construits dans les années 60. Lors de votre séjour aux Menuires, prévoyez un passage obligatoire par Saint Martin. Vous tomberez sous le charme de ce village, comme une carte postale figée dans le temps.

Alors, Les Menuires, ça vous a plu ?

J’espère que le récit de ce voyage sportif et bien-être vous donnera envie de découvrir la station l’hiver prochain et pourquoi pas, de vous ouvrir à de nouvelles activités…

À très vite,
xx Chloé

  • - Photographié passionnément par Adrien.
  • - Classé dans : Alpes, France, Menuires, Ski, Vacances ski, Voyages
  • Article en collaboration sponsorisée avec L’Office de Tourisme LES MENUIRES. La création de contenu et les opinions restent sincères et propres à l’auteur.